Les maux de tête chez les personnes diabétiques

Nov 2, 2017 par

Plus de trois millions de personnes en France vivent avec le diabète.  Malgré la prise d’un traitement thérapeutique, il n’est pas toujours évident de maintenir une glycémie constante en permanence. Avec ces fluctuations du taux de sucre dans le sang, des maux de tête peuvent survenir. Quelle est l’origine de ces céphalées et comment y faire face ?

Maux de tête et diabète

Les mécanismes à l’origine du mal de tête

Les maux de tête retrouvés chez les personnes diabétiques sont des maux de tête secondaires, c’est-à-dire causés par les conditions médicales sous-jacentes.

Ces céphalées ont tendance à se produire suite à des fluctuations de la glycémie.

Ainsi, toute personne qui gère efficacement son diabète risque de moins éprouver des maux de tête.

Ces douleurs localisées au niveau de la boîte crânienne indiquent que les niveaux de sucre dans le sang sont trop élevés (hyperglycémie) ou trop bas (hypoglycémie).

Les spécialistes de cette maladie métabolique avancent que ces maux de tête consécutifs à des fluctuations de glycémie résultent de la production accrue d’adrénaline provoquant une compression des vaisseaux sanguins dans le cerveau.

A savoir ! L’adrénaline est une hormone naturellement sécrétée par la médullosurrénale (la partie centrale de la glande surrénale) en réponse à un besoin d’énergie pour faire face à l’épuisement ou à un état de stress. L’adrénaline entraîne : une accélération du rythme cardiaque, une augmentation de la vitesse de contraction du cœur, une hausse de la pression artérielle, une dilatation des bronches ainsi que des pupilles.

Hypoglycémie et maux de tête

L’hypoglycémie est caractérisée, grâce au bilan sanguin ou à un glucomètre, par une glycémie inférieure à 0,70 g/L. Elle survient quand la personne diabétique a pris trop d’insuline ou n’a pas ingéré suffisamment de glucides. C’est une dérégulation métabolique à prendre très au sérieux car le glucose est la principale source de « carburant » pour le cerveau.

Apparaissant de manière soudaine, les symptômes de l’hypoglycémie sont :

  • Anxiété, confusion, voire perte de conscience ;
  • Vision floue ;
  • Vertiges, étourdissements, tremblements ;
  • Faim, fatigue.

Après confirmation, par un test glycémique, que la douleur à la tête est causée par une hypoglycémie, il est recommandé de consommer de 15 à 20 grammes de glucose puis de revérifier sa glycémie après 15 minutes. Une fois que la glycémie est de retour à la normale, la fréquence et l’intensité du mal de tête devraient diminuer pour finalement disparaître.

Hyperglycémie et maux de tête

L’hyperglycémie résulte, quant à elle, d’une trop grande quantité de glucose circulant dans le sang et ceci à des niveaux supérieurs à 1,26 g/L à jeun.

A savoir ! Dans le diabète de type 1 (diabète insulino-dépendant), l’hyperglycémie est causée par un manque de production d’insuline par l’organisme et dans le diabète de type 2 (diabète non insulino- dépendant), l’hyperglycémie est consécutive à l’incapacité du corps à utiliser correctement l’insuline.

Les symptômes de l’hyperglycémie mettent du temps à apparaître mais le mal de tête est souvent celui qui apparaît en premier.

Les autres symptômes sont :

  • Confusion et vision floue ;
  • Déshydratation et soif excessive ;
  • Faim ;
  • Urines abondantes.

L’hyperglycémie chez le diabétique est un état physiologique grave qui doit être traité rapidement, car un niveau élevé en glucose dans le sang combiné à un manque d’insuline entraînent une accumulation de corps cétoniques, un type d’acide dans le sang.

Leur présence en trop grande quantité peut provoquer une perte de conscience et un coma.

A savoir ! Pour rappel, les corps cétoniques apparaissent dans le sang puis dans les urines quand il y a une carence en insuline ; on parle dans ce cas d’acidocétose diabétique. En cas de présence de corps cétonique, il faut se reporter aux conseils de son diabétologue.

Les niveaux élevés de glucose dans le sang peuvent être réduits par l’administration d’insuline ou de l’exercice physique.

Rappelons notamment que si les maux de tête sont graves et/ou persistants malgré le contrôle de la glycémie, une personne diabétique doit demander conseil à son médecin.

Julie P., Journaliste scientifique

– Why does diabetes cause a headache ? Medical News Today. Jayne Leonard. Consulté le 30 octobre 2017.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.