Statines et diabète : toutes les statines sont-elles égales ?

0

médicaments (statines)Les statines sont très couramment prescrites contre l’hypercholestérolémie ou excès de cholestérol. Depuis quelques années, ces médicaments suscitent la polémique en raison de leurs effets secondaires. Parmi ces effets, l’effet diabétogène a été mis en évidence en 2012 par plusieurs études et est désormais reconnu par l’ensemble de la communauté médicale.

Lire la suite…

Infections : un risque amplifié chez les diabétiques

0

Infections diabèteDes chercheurs anglais dirigés par le Docteur Iain Carey, de l’institut de recherche en santé des populations de l’université St Georges de Londres, ont comparé les données médicales de plus de 203 000 patients non diabétiques âgés de 40 à 89 ans avec celles de 103 000 patients diagnostiqués en 2008 diabétiques et appartenant à la même tranche d’âge.

Parmi cette population de volontaires diabétiques, 5800 souffraient d’un diabète de type 1 et 97 200 d’un diabète de type 2.

Après l’analyse statistique de ces données, couvrant la période de 2008 à 2015, quelles sont les conclusions des chercheurs ?

Comparativement aux individus n’ayant pas de problème avec leur glycémie, les diabétiques ont un risque plus accru de développer des infections.

Lire la suite…

Diabète et surpoids : un effet combiné sur le risque de cancer

0

diabète surpoids augmentent le risque de cancerParmi leurs effets négatifs sur la santé, le surpoids et l’obésité sont reconnus comme des facteurs de risque de développer certains types de cancers (œsophage, pancréas, colorectal, sein, endomètre, rein, vésicule biliaire, ovaire, foie, prostate, sang). Les modifications hormonales observées chez les personnes en surpoids ou obèses pourraient être impliquées dans la prolifération des cellules cancéreuses. Par ailleurs, après la survenue d’un cancer, le surpoids et l’obésité augmentent le risque de récidive ou de survenue d’un autre cancer. Plus généralement, ils élèvent le risque de mortalité toutes causes confondues.

Lire la suite…

Diabète : que manger en cas d’hypoglycémie ?

0

HypoglycémieL’hypoglycémie est une complication fréquente et redoutée de l’insulinothérapie ou des sulfamides hypoglycémiants. Elle correspond à un taux de sucre sanguin inférieur à 0.7 g/l ou 4 mmol/l. Certaines situations peuvent favoriser son apparition :

  • Un repas retardé ;
  • Une consommation d’alcool ;
  • Une activité physique intense ;
  • Un médicament qui agit la nuit.

Lire la suite…

Le diabète influence la santé cardiaque du nouveau-né

0

Malformations cardiaques - DiabètePendant la grossesse, prendre en charge son diabète, préexistant ou gestationnel, se révèle crucial pour la bonne santé du fœtus et de la future maman. Récemment, des chercheurs américains ont montré qu’un niveau élevé de glucose dans le sang pendant la grossesse empêche les cellules cardiaques du futur bébé de se développer normalement.

Dans le monde, 8 nouveau-nés sur 1000 possèdent une malformation cardiaque congénitale. Même si les facteurs génétiques jouent un rôle prépondérant dans leur apparition, les facteurs environnementaux tiennent également une place importante. La principale cause non génétique à l’origine de malformations cardiaques chez le nouveau-né est notamment attribuée à un diabète maternel mal contrôlé.
Lire la suite…

Rémission du diabète de type 2 grâce à un mode de vie sain sur le long terme

1

Rémission DiabètePour tester l’efficacité d’une perte de poids sur la rémission du diabète de type 2, des chercheurs britanniques ont réalisé un essai clinique appelé essai DiRECT (Diabetes Remission Clinical Trial).  Supervisé par Roy Taylor de l’université Newcastle et Michael Lean de l’université de Glasgow, l’essai a réuni 298 adultes âgés de 20 à 65 ans et étant diagnostiqué avec un diabète de type 2 au cours des 6 dernières années et n’ayant pas encore recours à des injections d’insuline.

Lire la suite…

Diabète : des cellules souches aux cellules productrices d’insuline

0

thérapie cellulaire

Considéré comme la pathologie chronique du 21ème siècle, le diabète se soigne bien mais ne se guérit pas encore. L’une des pistes actuelles les plus prometteuses est la thérapie cellulaire. Une étude publiée récemment dans la revue Nature Cell Biology met en lumière un mécanisme biochimique à l’origine de la différenciation des cellules souches en cellules productrices d’insuline (hormone hypoglycémiante).
Lire la suite…

Les maux de tête chez les personnes diabétiques

0

Housewife woman in a couch with headache and a hand on forehead

Malgré la prise d’un traitement thérapeutique, il n’est pas toujours évident de maintenir une glycémie constante en permanence. Avec ces fluctuations du taux de sucre dans le sang, des maux de tête peuvent survenir.

Les spécialistes de cette maladie métabolique avancent que ces maux de tête consécutifs à des fluctuations de glycémie résultent, en partie, de la production accrue d’adrénaline provoquant une compression des vaisseaux sanguins dans le cerveau.

Lire la suite…

De l’acupuncture pour le diabète ?

1

Effet de l'acupuncture sur le diabèteSelon le Diabetes Research Institute Foundation, le diabète concernerait près de 29 millions d’Américains et environ 380 millions d’individus à travers le monde. Le diabète est un problème majeur de santé publique qui ne cesse de croître avec le temps. En effet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré s’attendre à un doublement des cas d’ici 2030. De récentes études s’intéressent à l’acupuncture pour enrayer le phénomène.
Lire la suite…

Diabète de type 2 : sa rémission encore mal considérée

0

Rémission diabète de type 2En se penchant sur des données de santé publique, des chercheurs britanniques se sont aperçus que les professionnels de santé manquaient de consensus pour évaluer justement le nombre de patients atteints de diabète de type 2 en rémission.

En analysant la base de données des services de santé écossais, Louise McCombie et son équipe de l’école de médecine de Glasgow, ont montré que moins de 0,1% des diabétiques de type 2 sont enregistrés comme étant en état de rémission. Pour les chercheurs, ce pourcentage si minime de patients en rémission ne reflète pas totalement la réalité du terrain.
Lire la suite…

Excès de sodium : attention au diabète !

0

Excès de sodium et diabèteUne nouvelle étude révèle que la consommation de sodium pourrait être liée à un risque accru chez l’adulte de développer un diabète de type 2 ou de type LADA.

Le diabète de type 2 représente 90% des cas de diabète et se caractérise par un taux de glucose sanguin anormalement élevé dû principalement à un phénomène de résistance à l’insuline.  Moins connu, le diabète LADA (Latent Auto-immune Diabetes in Adults) est quant à lui une forme de diabète de type 1 dans laquelle les cellules pancréatiques chargées de produire l’insuline sont détruites par le propre système immunitaire de l’organisme.
Lire la suite…

Dysfonction érectile et diabète : intérêt de la pompe à érection

0

Intérêt de la pompe à érection pour les hommes diabétiquesLes troubles de l’érection concernent plus d’un homme diabétique sur 2. En cause, des altérations des vaisseaux sanguins et des troubles hormonaux entraînant une baisse de testostérone. Si les médicaments du dysfonctionnement érectile ont fait leur preuve, il semblerait que la pompe à érection, solution mécanique plus « naturelle » représente une alternative intéressante pour les hommes souffrant de diabète.

La pompe à érection permet d’obtenir mécaniquement une érection, mais une étude tend à prouver qu’elle permet aussi d’améliorer durablement les troubles de l’érection chez les patients diabétiques.
Lire la suite…

Prévention du diabète de type 2 : la solution dans le cacao ?

3

prévention diabète cacaoUne étude américaine vient de démontrer que certains composés retrouvés dans le cacao joueraient un rôle dans la libération d’insuline et la prévention du diabète de type 2.

Le diabète de type 2 représente 90% des cas de diabète et se caractérise par un taux de glucose sanguin anormalement élevé (hyperglycémie chronique) dû principalement à un phénomène de résistance à l’insuline. La base du traitement consiste à adopter des habitudes alimentaires saines visant à faire baisser la glycémie. Parmi elles, la consommation de sucreries comme le chocolat est un exemple à éviter.
Lire la suite…

Diabète : l’apeline efficace !

0

apeline diabèteL’apeline, une molécule naturellement produite par notre organisme, pourrait bien révolutionner le traitement des personnes atteintes de diabète et constituer une nouvelle thérapie de choix pour ces patients. Une récente étude française dévoile ses résultats extrêmement prometteurs.

L’insuline est la clé permettant l’entrée du glucose dans les cellules. Or, chez les personnes atteintes d’obésité, les mécanismes mis en jeu se détériorent et le diabète de type II apparaît. En 2008, des chercheurs ont réussi à mettre en évidence une seconde voie qui lorsqu’elle est activée permet la régulation du taux de glucose (ou sucre) dans le sang. Normalement, cette deuxième voie, impliquant l’apeline, n’assure dans l’organisme qu’une faible partie de l’intégration du sucre. Cependant, les scientifiques ont pu démontrer via des tests sur les souris que son activation chez les patients diabétiques de type II permettait une nette amélioration de la régulation du taux de sucre dans le sang.
Lire la suite…

Exolin : Un nouveau dispositif d’administration de l’insuline

2

exolin-insuline-intraperitonealeLa voie intrapéritonéale d’administration d’insuline est souvent plus efficace que la voie sous-cutanée, pour stabiliser la glycémie et ainsi obtenir un meilleur équilibre du diabète. Mais l’implantation d’une pompe à insuline dans l’abdomen n’est pas envisageable pour tous les patients. Depuis peu, une société strasbourgeoise, Defymed, développe un nouveau dispositif médical pour délivrer l’insuline par voie intrapéritonéale : Exolin.

Exolin se compose d’une membrane biocompatible, non biodégradable, perméable à l’insuline. Implanté dans l’abdomen du patient, il permettra de délivrer l’insuline par simple injection sous-cutanée, grâce à une seringue, un stylo ou une pompe externe.

Lire la suite…

La ménopause, associée à un risque de diabète ?

1

ménopause et risque de diabèteLa ménopause est un phénomène naturel pouvant survenir plus ou moins tôt dans la vie d’une femme. Ainsi, on parle de ménopause précoce lorsqu’elle survient avant 40 ans et a contrario de ménopause tardive lorsqu’elle se déclare après 55 ans. Les résultats d’une étude parue dans le journal Diabetologia révèlent un lien entre le moment d’apparition de cet évènement et la survenue d’un diabète de type 2.

Les données analysées concernaient près de 3 639 femmes (issues de l’étude de suivi des femmes ménopausées de Rotterdam)  réunissant les 2 conditions préalables d’entrée dans l’étude : elles ne devaient pas présenter de diabète lors de leur inclusion et avoir une ménopause naturelle. Ces femmes avaient en moyenne 66,2 ans et avaient été ménopausées aux alentours de 50 ans.
Lire la suite…

L’insuline ultra-rapide, une nouveauté bientôt sur le marché !

3

Insuline utra-rapide diabétiques de type 1La prise en charge du diabète de type I est lourde, chronophage et demande une assiduité irréprochable des patients. En effet, mesurer sa glycémie plusieurs fois par jour afin d’adapter les doses d’insuline à s’injecter est une des contraintes associées à l’insulinothérapie.

La Haute Autorité de Santé (HAS) rappelle même que la régulation de la glycémie doit être individualisée et est fonction du profil du patient. De plus, ce taux peut évoluer à plus ou moins long terme. Des contraintes pas toujours faciles à vivre pour les patients diabétiques…

Le problème se pose lors des repas de famille, festifs ou encore professionnels, où il est difficile d’appréhender la quantité de glucose que le patient ingèrera. Aujourd’hui, chaque patient atteint de diabète de type I se doit de mesurer son taux de glucose, à la suite d’un repas, afin de s’injecter la quantité adéquate d’insuline (traitement conventionnel).
Lire la suite…

Diabète : le périlleux passage des soins pédiatriques aux soins adultes

0

Prise en charge des diabétiques lors du passage dans le service adultesÀ l’occasion du passage dans le service des adultes, un jeune souffrant de diabète de type 1 sur trois décroche. Une situation qui n’est pas inéluctable selon les chercheurs.

Une étude canadienne a prouvé l’intérêt d’un programme de transition structuré. Les jeunes étaient suivis par une sorte d’éducateur spécialisé en diabète qui leur prodiguait aides et conseils. Les résultats de l’enquête ont démontré qu’ils étaient sensiblement plus observants au niveau des visites, et moins stressés.
Lire la suite…

Le brocoli, futur antidiabétique ?

1

brocoli anti diabète

Les légumes sont bien connus pour être gorgés en vitamines, en minéraux et nombreux sont leurs bienfaits sur la santé. Le brocoli, un légume crucifère de la même famille que le chou, le chou-fleur, ou encore le chou de Bruxelles, contient également de nombreux éléments bienfaisants : antioxydants, vitamines, minéraux, etc. Ce petit arbre vert contient notamment du sulforaphane, un composé largement retrouvé dans cette famille de légumes.

Lire la suite…

Diabétiques : et si l’on greffait ailleurs que dans le foie ?

2

Greffe des îlots pancréatiquesLe nombre de personnes impactées par le diabète s’élève aujourd’hui à plus de 3 millions en France et ne cesse de progresser, dû à l’affluence grandissante de facteurs environnementaux, causant une mauvaise hygiène de vie chez beaucoup d’individus. Jusqu’à ce jour, le traitement thérapeutique que les médecins attribuent à leurs patients atteints de diabète de type de 1 correspond essentiellement à une insulinothérapie qui consiste en l’injection d’insuline, permettant de pallier la destruction des cellules qui la produisent, soit les cellules bêta.

Le problème de ce type de thérapie est qu’elle implique aux sujets de prendre régulièrement connaissance de la dose d’insuline à administrer et en plus de l’adapter aux activités que le sujet pourrait entreprendre dans la journée. Autant de contraintes qui ne permettent pas de faciliter son programme quotidien…
Lire la suite…

Le diabète au naturel

0

diabete herbes utilesLes complications et les conséquences à long terme du diabète sont autant de défis que la maladie elle-même. Plusieurs études suggèrent que l’ajout de certaines plantes aux traitements traditionnels pourrait être bénéfique. L’aloe vera largement utilisée dans le domaine de la cosmétique, du bien-être et de la santé, notamment pour soigner les brûlures de la peau est utilisé depuis bien longtemps. Son utilisation remonte à plus de 5000 ans avec des traces de son utilisation à des fins thérapeutiques dans les plus grandes civilisations.
Lire la suite…