Hypoglycémie matinale : alerte maximale !

Jun 29, 2018 par

L’hypoglycémie, qui correspond à un faible taux de sucre dans le sang est souvent associée aux troubles du diabète. Elle peut pourtant se déclarer en dehors de cette pathologie. Lorsqu’elle survient le matin au réveil, elle est désignée sous le nom d’hypoglycémie matinale. Et que l’on soit diabétique ou non, cet état doit être pris au sérieux car il peut entraîner de graves conséquences sur la santé : évanouissements, étourdissements, confusion, convulsions pouvant aller jusqu’au coma ! Quels sont les causes, les principaux signaux d’alerte et comment prévenir leur survenue ?

test hypoglycémie matinale

Quelles sont les causes de l’hypoglycémie matinale ?

L’hypoglycémie du matin, également connue sous le nom « d’hypoglycémie à jeun », se caractérise par une chute du taux de sucre dans le sang après une nuit entière sans avoir mangé. Elle se traduit par une baisse anormale du glucose dans le sang (glycémie inférieure à 70 mg/dL).

La plupart du temps, le jeune nocturne n’affecte pas les taux de sucre sanguin. En effet, le foie se charge de libérer des réserves de sucre pendant la nuit pour prévenir toute chute de glycémie à des taux dangereusement bas

À savoir ! Pendant la nuit, le foie libère du glucose dans le sang à partir des réserves de glycogène pour alimenter l’organisme en énergie. Cependant, les réserves de glycogène dans le foie n’excèdent pas 24 heures. Il faut ainsi garder cette durée en tête en cas de jeûne !

L’hypoglycémie du matin peut néanmoins survenir pour diverses raisons :

  • Traitements médicamenteux du diabète : particulièrement les traitements à action prolongée de la famille des sulfamides ou l’insuline. Les taux de glucose sanguin normaux à jeun pour une personne diabétique sont compris entre 70 et 130 mg/dL et doivent être contrôlés avant de prendre le petit-déjeuner.
  • Une soudaine augmentation de dépense physique : particulièrement chez les patients diabétiques, puisque l’exercice physique peut diminuer le taux de glucose sanguin.
  • Vomissements ou diarrhées.
  • D’autres médicaments comme les antiarythmiques, les antidépresseurs, les antalgiques.
  • Une chirurgie récente de l’estomac, particulièrement la chirurgie bariatrique dans le cadre d’une perte de poids. En effet, à la suite de ce type d’intervention, les sucres peuvent être absorbés de façon trop rapide et faire monter le taux d’insuline en flèche.

À savoir ! La chirurgie bariatrique consiste à modifier le système digestif pour réduire l’absorption des aliments. Elle est utilisée chez des patients souffrant d’obésité grave, avec un indice de masse corporelle (IMC) dépassant 35 ou 40. Elle recourt à deux techniques différentes : l’anneau gastrique et le by-pass gastrique.

  • Des maladies endocriniennes (insuffisance surrénalienne, hypothyroïdie, déficit en hormone de croissance) peuvent aussi entraîner des hypoglycémies chez les personnes non diabétiques, entrainant des désordres enzymatiques ou hormonaux qui rendent difficile pour l’organisme d’absorber ou de décomposer le glucose.
  • L’intoxication alcoolique aiguë (coma éthylique) est responsable d’accidents hypoglycémiques, parfois sévères, apparaissant à jeun ou chez un alcoolique ayant beaucoup réduit sa ration alimentaire.
  • Une tumeur productrice d’insuline (appelée insulinome) : elle se manifeste par un taux d’insuline anormalement haut pendant une période d’hypoglycémie, chez une personne non diabétique.

À savoir ! L’insulinome désigne une tumeur très rare du pancréas qui génère des hypoglycémies profondes souvent le matin à jeun. Généralement associés à une prise de poids, 50 à 100 nouveaux cas d’insulinome sont déclarés chaque année en France.

  • Dans de rares cas, l’hypoglycémie peut être due à un cancer, comme une tumeur hépatique.
  • L’hypoglycémie matinale peut également survenir chez la femme enceinte dont l’organisme a besoin d’utiliser plus de calories pour aider au développement du fœtus.

Lorsque la glycémie passe en dessous du seuil de 70 mg/dL, les symptômes peuvent être ressentis très fortement par certaines personnes, quand d’autres peuvent ne rien remarquer de particulier jusqu’à ce que le glucose sanguin chute encore plus.
Les personnes souffrant fréquemment d’épisodes hypoglycémiques doivent se montrer particulièrement vigilantes face à l’apparition de ces symptômes qu’elles peuvent à la longue ne plus prendre en considération.

Quels sont les principaux signes d’une hypoglycémie ?

L’hypoglycémie se manifeste par des symptômes propres à chacun et variables en sévérité.

Les symptômes les plus courants sont les suivants :

Symptômes généraux
  • Sensation de nervosité, tremblements, sueurs
  • Epuisement
  • Fatigue
  • Pâleur
  • Faim, nausées, maux de ventre
Symptômes cérébraux
  • Anxiété
  • Irritabilité
  • Maux de tête
  • Etourdissement
  • Difficultés de concentration
  • Changements de personnalité
Symptômes musculaires
  • Perte de coordination
  • Douleurs musculaires
Symptômes cardiaques
  • Rythme cardiaque accéléré
Symptômes oculaires
  • Vision brouillée

Si rien n’est fait pour traiter ces premiers symptômes, ils risquent de s’aggraver. C’est souvent le cas chez les personnes diabétiques qui ont recours à l’insuline pour contrôler leur glycémie et qui se montrent moins vigilantes aux premiers symptômes d’alerte.

Lorsque l’hypoglycémie s’accentue encore, les symptômes s’aggravent :

  • Evanouissement et perte de connaissance
  • Convulsions
  • Coma

Qu’ils soient légers ou sévères, ces symptômes doivent absolument conduire à consulter immédiatement son médecin traitant dans la mesure où il s’agit d’une urgence médicale. En cas de pathologie sérieuse ou de diabète, ne pas hésiter à se rendre directement aux urgences.

Comment traiter et prévenir une hypoglycémie matinale ?

Le traitement de l’hypoglycémie matinale dépend de sa cause. Lorsque l’hypoglycémie est due au jeûne de la nuit, consommer un petit-déjeuner riche en sucres rapides (jus de fruits, 3 morceaux de sucre, confiture, miel) permet d’augmenter rapidement la glycémie.

À savoir ! Les fruits et le chocolat ne sont pas efficaces en cas d’hypoglycémie, car ils n’élèvent pas assez rapidement la glycémie.

Il est indispensable pour les personnes diabétiques qui sont souvent sujettes le matin à des hypoglycémies sévères ou non ressenties de comprendre les raisons et le contexte de leur apparition (repas retardé, activité plus intense que d’ordinaire, traitement inadapté etc…). Il leur est ainsi vivement conseillé d’en discuter avec leur médecin traitant avant de procéder à un quelconque changement de régime alimentaire ou dosage médicamenteux. En cas d’épisode d’hypoglycémie, les patients diabétiques doivent rapidement consommer du sucre et se reposer (assis ou allongé) pendant quelques minutes, tout en surveillant la glycémie à l’aide d’un lecteur de glycémie. Si la situation ne s’améliore pas ou en cas de doute, ne pas hésiter à contacter le médecin traitant et à prévenir l’entourage.

Lorsque l’hypoglycémie matinale est due à une maladie passagère, comme un virus à l’estomac, boire beaucoup d’eau peut aider à prévenir la déshydratation. Néanmoins, ne pas hésiter à consulter son médecin traitant si les vomissements ou diarrhées persistent plusieurs jours.

D’autres causes d’hypoglycémie matinale peuvent se révéler dangereuses pour la santé du patient, voire même engager son pronostic vital. En cas d’épisodes fréquents d’hypoglycémie matinale, il est indispensable de consulter son médecin traitant. Afin d’obtenir un diagnostic précis, il peut être utile pour le patient de tenir un journal de bord des symptômes qu’il ressent à chaque épisode d’hypoglycémie afin de prévenir sa survenue.

Les personnes qui développent une hypoglycémie matinale suite à l’ingestion excessive de boissons alcoolisées doivent éviter d’en consommer. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé et le sevrage alcoolique est souvent difficile. Il est fondamental pour ces personnes de discuter avec leur médecin traitant des options thérapeutiques existantes afin de se débarrasser de leur addiction.

Lorsque l’hypoglycémie matinale est causée par une période prolongée sans manger, il est possible de prévenir les symptômes à l’aide de réflexes simples :

  • Eviter les régimes alimentaires pauvres en glucides
  • Manger un en-cas avant d’aller dormir
  • Choisir des en-cas riches en fibres qui ralentissent l’absorption du glucose
  • Manger fréquemment des petits repas tout au long de la journée plutôt que 3 grands repas

Il est en revanche impossible de prévenir de manière simple les hypoglycémies matinales lorsque les symptômes sont liés à un problème de santé sérieux. Il est nécessaire dans ce cas-là de consulter son médecin traitant.

S’agissant des personnes diabétiques, il est essentiel pour elles de surveiller leur glycémie tout au long de la journée. Adapter le dosage de leur traitement antidiabétique peut aider dans certains cas à prévenir la survenue d’hypoglycémies matinales mais il faut toujours consulter son médecin traitant avant de procéder à un quelconque changement.

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– What to know about low blood sugar in the morning? Medical News Today. Le 9 Juin 2018.
– Épisodes d’hypoglycémie et d’hyperglycémie. Ameli. Consulté le 28 juin 2018.
– Comment faire face à une hypoglycémie ? Fédération française des diabétiques . Consulté le 28 juin 2018.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.