Une pilule à insuline à la place des injections

Jul 2, 2018 par

D’après la Fédération Internationale du Diabète, 425 millions de personnes sont atteintes de diabète dans le monde. Celle-ci qualifie cette maladie de véritable pandémie, car sa fréquence ne cesse d’augmenter. L’OMS estime que le nombre de diabétiques va s’accroître pour dépasser 621 millions d’ici 2040.

Le diabète insulino-dépendant (DID) appelé “diabète de type 1” concerne environ 10 % des diabétiques. Ces patients doivent se traiter quotidiennement par injection d’insuline, une protéine régulant le taux de sucre dans le sang. L’insuline ne peut pas être administrée par voie orale. Pourtant, des chercheurs de Harvard SEAS (School of Engineering and Applied Sciences) ont conçu une gélule contenant de l’insuline, qui pourrait transformer la façon dont les diabétiques contrôlent leur glycémie.

Pilule à insuline

Le diabète de type 1

Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé. Le diabète de type 1 est habituellement découvert chez les personnes jeunes : enfants, adolescents ou jeunes adultes.

Les symptômes sont généralement :

  • Une soif intense ;
  • Des urines abondantes ;
  • Un amaigrissement rapide.

Ce type de diabète résulte de la disparition des cellules bêta du pancréas (cellules productrices d’insuline) qui sont détruites par le système immunitaire. En l’absence totale d’insuline, le glucose ne peut pas entrer dans les cellules de l’organisme et retourne dans le sang. Ceci se traduit par une augmentation de taux de glucose dans le sang.

Le corps ne fabriquant plus du tout d’insuline, le traitement se fait :

  • Soit par l’injection d’insuline avec une seringue ou un stylo ;
  • Soit par une pompe, avec appareil portable ou implantable, qui administre de l’insuline en continu.

Ces injections répétées ont un impact sur la qualité de vie des diabétiques. De plus, de nombreux patients n’adhèrent pas à ce traitement contraignant et douloureux alors qu’un mauvais contrôle glycémique peut entraîner de graves complications. La découverte d’un nouveau mode d’administration de l’insuline pourrait donner un nouvel espoir aux patients diabétiques.

De l’insuline dans une pilule

Délivrer de l’insuline par voie orale est un objectif difficile à atteindre. En effet, cette protéine est sensible à l’acidité gastrique et est mal absorbée par l’intestin. Ces chercheurs de Harvard ont trouvé une solution pour transporter l’insuline via une pilule.

Le principe de cette gélule est de transporter l’insuline dans un liquide ionique composé de choline et d’acide géranique, le tout étant encapsulé dans une gélule résistante à l’acide. Dans l’intestin dont le milieu est plus alcalin, l’enveloppe de la gélule, formée de polymères, se dissout et libère le liquide contenant l’insuline, qui doit encore passer dans le sang.

À savoir ! Le terme polymère désigne une molécule de masse moléculaire élevée généralement organique ou semi-organique.

La méthode d’encapsulation de la formulation « insuline-liquide ionique » s’est avérée efficace pour passer les deux barrières intestinales :

  • La couche de mucus qui tapisse l’intestin ;
  • Les jonctions serrées de la muqueuse intestinale, que les grosses molécules comme l’insuline ne peuvent traverser facilement.

Cette étude montre des résultats positifs, l’insuline administrée par voie orale avec un liquide ionique fonctionnant aussi bien qu’une injection conventionnelle.

Cette première pilule à insuline doit encore faire l’objet d’expérimentations sur les animaux et d’essais toxicologiques à long terme. Mais les auteurs ont bon espoir que cette pilule à insuline soit mise sur le marché.

Alexana A., Journaliste scientifique

– Delivering insulin in a pill, science daily , consulté le 29/06/2018.
– QU’EST-CE QUE LE DIABÈTE ? federationdesdiabétiques.org, consulté le 29/06/2018
Alexana A.
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.