Guide des bonnes pratiques diététiques en cas de diabète gestationnel

Dec 3, 2019 par

Pendant une grossesse, un certain nombre de tests sont prescrits, dont celui du dépistage du diabète gestationnel. Une recherche de sucre dans les urines par bandelette urinaire est prévue lors de la première consultation et du suivi mensuel de la grossesse. En cas de positivité du test ou de présence de facteurs de risques, des prises de sang sont réalisées.

Entre 2 à 10% des femmes enceintes seront dépistées positives. Le diabète gestationnel peut entraîner des complications pendant la grossesse.

Une bonne nouvelle ? La femme enceinte peut réduire ces complications grâce à un régime alimentaire adapté.

Contrôle de son niveau de sucre dans le sang d'une femme enceinte pour le diabète gestationnel

De quelle pathologie parle-t-on ?

Au départ un organe, le pancréas, qui sécrète de l’insuline et qui aide les cellules de l’organisme à utiliser le sucre du sang comme énergie. Avec la grossesse, les besoins en insuline augmentent. Et, en cas de production insuffisante, le taux de sucre dans le sang est plus élevé que la normale et provoque de l’hyperglycémie. C’est le diabète de grossesse, qui apparaît habituellement au cours du 2e ou 3e trimestre.

Cela peut concerner :

  • Les femmes avec un diabète méconnu que la grossesse va révéler.
  • Les femmes qui développent un diabète pendant la grossesse mais qui disparaîtra ensuite.

Informez-vous et posez vos questions concernant les diabètes de type 1 et de type 2 grâce à notre webinar gratuit, le mardi 29 septembre à 17h.

Quels en sont les symptômes du diabète gestationnel ?

Différents symptômes peuvent apparaître comme :

  • Une soif intense ;
  • Une envie fréquente d’uriner, des infections urinaires à répétition ;
  • Une fatigue intense, même en cas de repos ;
  • Une vision trouble ;
  • Des nausées.

Ces symptômes, courants chez les femmes enceintes, doivent donc être discutés avec le professionnel de santé afin de poser un diagnostic rapide en cas de diabète gestationnel.

Lire aussiDiabète gestationnel

Comment m’organiser ?

En cas de diabète gestationnel, c’est l’hyperglycémie qui est nocive pour le fœtus. Afin de gérer cette glycémie, il va être important de surveiller sa consommation de glucides. Pour que ce suivi soit simplifié, il est conseillé de tenir un journal alimentaire, dans lequel les repas seront détaillés, jour par jour.

Au cours de la journée :

  • Favoriser les repas en petite quantité et y intégrer des collations : par exemple, 3 repas légers et de 2 à 4 collations par jour. Cela évitera tout pic de sucre dans le sang.
  • Éviter de manger trop de glucides lors d’un même repas ;
  • Mixer glucides et protéines ;
  • Ne pas sauter de repas ;
  • Privilégier un petit déjeuner riche en protéines et en fibres.

Que vais-je pouvoir manger ?

Une assiette avec des aliments à faible indice glycémique

Les aliments à faible indice glycémique doivent être prioritaires sur votre liste de course.

Ce sont ces aliments :

  • qui auront le moins d’effet sur la glycémie durant les deux heures suivant leur ingestion ;
  • Qui se décomposent le plus lentement (évitant d’avoir à nouveau faim trop vite) à l’aliment de référence est le pain blanc, auquel un indice glycémique de 100 a été attribué.

En cas de diabète gestationnel, ce sont les aliments avec une charge glycémique autour de 10 qui sont recommandés comme :

  • Le pain aux céréales et le quinoa ;
  • La majorité des légumes verts et secs : les petits pois, les carottes, les fèves, les lentilles, les pois chiches ;
  • La plupart des fruits frais : pommes, oranges, pamplemousses, poires (attention à la pastèque qui a un indice élevé).

Des protéines pour accompagner

Afin d’équilibrer les niveaux de sucre dans le sang, vous pourrez ajouter des aliments dits maigres et riches en protéines comme :

  • le poisson : saumon, sardines, thon ;
  • le poulet ou la dinde ;
  • les œufs.

Des graisses insaturés pour assaisonner

Faire un régime diététique ne signifie pas supprimer toutes les graisses car celles-ci constituent une source importante d’énergie. Certaines sont en revanche meilleures que d’autres comme les graisses insaturées.

Accompagner ainsi sa salade d’huile d’arachide, des graines de chia, d’huile de maïs, de soya et de tournesol est tout à fait autorisé !

Que dois-je rayer de ma liste ?

Les produits raffinés, transformés et sucrés

Un petit plaisir de temps en temps est autorisé. Mais, dans l’idéal, les gâteaux, sucreries, soda et jus de fruits industriels doivent être évités au maximum. En effet, souvent trop sucrés, ils auront tendance à faire augmenter votre glycémie.

Et les féculents ?

De la même façon, les pommes de terre, pain blanc, riz blanc, pâtes blanches sont des aliments avec un indice glycémique trop élevé pour en manger tous les jours.

Au menu

Les points essentiels lors de ce régime consistent donc à consommer des fibres alimentaires, des aliments à faible indice glycémique et d’éviter les sucres simples. De quoi découvrir de nouvelles recettes !

Cette période de neuf mois sera l’occasion de privilégier les aliments sains cuits ou crus et de cuisiner soi-même, associé d’une activité physique, ce régime vous permettra de gérer vos taux de sucre tout au long de la grossesse et vous sentir en pleine forme.

Juliette S., Rédactrice scientifique

– What is the best diet for gestational diabetes. Medical News Today. Consulté le 28 novembre 2019.
Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.