Le diabète de type 2 et ses complications

May 3, 2019 par

Le diabète de type 2 touche 90% des diabétiques. Cette pathologie se déclare le plus souvent après 40 ans et les complications associées sont multiples et peuvent être graves. Les complications les plus communes sont l’infarctus du myocarde (risque multiplié par 3 chez une personne diabétique par rapport à un non-diabétique), les accidents vasculaires cérébraux mais aussi l’artériopathie des membres inférieurs.

diabète de type 2

En France, 700 000 personnes ignorent qu’ils ont du diabète

Le diabète est une pathologie qui se caractérise par une augmentation du taux de sucre dans le sang, appelée aussi : hyperglycémie. En France, on estime que 700 000 personnes ont une hyperglycémie non diagnostiquée. Environ la moitié des diabétiques découvre qu’ils sont atteints de cette maladie suite à un infarctus du myocarde. Pourtant, ce chiffre pourrait être diminué par une simple prise de sang, laquelle permet de mesurer le taux de sucre dans le sang (la glycémie) et ainsi savoir si la personne est diabétique ou non (ou à risque).

Quels sont les mécanismes du diabète ?

L’insuline est une hormone produite par le pancréas qui fait rentrer le glucose (sucre) dans les cellules et permet donc de diminuer la glycémie. Pour le diabète de type 2 (dont nous parlons dans cet article) les cellules de notre organisme sont moins sensibles à cette hormone et par conséquence l’insuline agit moins bien, on parle donc d’insulinorésistance. Par conséquent, le sucre est présent dans le sang à un taux trop élevé et va de ce fait endommager les vaisseaux sanguins. Les organes affectés sont les yeux, les reins, le cerveau, le cœur et également les membres inférieurs.

À savoir ! Une personne est diagnostiquée diabétique lorsque sa glycémie à jeun est supérieure à 1,26 g/L lors de deux dosages consécutifs. La glycémie correspond au taux de sucre dans le sang.

De multiples complications liées au diabète de type 2

Un diabétique doit mesurer quotidiennement sa glycémie et il doit également être vigilant concernant sa fonction cardiaque. Un bilan lipidique et un électrocardiogramme doivent idéalement être effectués tous les ans.

Les complications d’une hyperglycémie sont également :

  • La rétinopathie diabétique (atteinte de l’œil) touche 30% des diabétiques et est la première cause de cécité avant 65 ans. C’est pourquoi, dès que le diabète est diagnostiqué, il est recommandé d’effectuer un examen du fond de l’œil afin de déceler une éventuelle rétinopathie.
  • Les plaies au niveau du pied peuvent rapidement dégénérer chez une personne diabétique. Cela est dû au sucre qui entraîne des lésions au niveau des petits vaisseaux et des nerfs. 8000 amputations par an font suite à ces dégénérations de plaies chez les personnes diabétiques
  • La néphropathie du diabétique (insuffisance rénale). Le sucre entraîne également des lésions au niveau des artères rénales : 40% des dialysés sont diabétiques
  • Les accidents vasculaires cérébraux et infarctus sont 2 à 3 fois plus élevés chez les diabétiques. Le sucre dans le sang épaissit les parois vasculaires et favorise la formation de de dépôts de graisse dans la paroi interne des vaisseaux sanguins (plaque d’athérome). L’excès de sucre favorise aussi la formation des caillots.

Le diabète de type 2 augmenterait le risque de maladies infectieuses, de dépression ou de maladies parodontales. Les différentes complications du diabète nécessitent une surveillance rigoureuse de la glycémie, une bonne hygiène de vie ainsi qu’une excellente prise en charge.

Léa G., Journaliste Scientifique

– Pourquoi le diabète est dangereux pour le coeur, les reins et les yeux. Le Figaro Santé. Consulté le 2 mai 2019.
Lea G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par la virologie, l’immunologie et les enfants.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.