Diabète : un risque infectieux amplifié

Feb 18, 2018 par

Forte sensibilité aux maladies bactériennes et fongiques, difficultés à cicatriser rapidement… on sait déjà que les personnes diabétiques sont touchées plus facilement par les surinfections compte tenu de leurs difficultés à conserver une glycémie stable. Afin de donner plus de précisions sur cette vulnérabilité aux infections, des chercheurs britanniques ont exploité et comparé les données médicales de plus de 300 000 patients britanniques souffrant ou non de diabète. Plus d’explications sur cette étude parue dans la revue Diabete Care.

Diabète et maladies infectieuses

Une sensibilité accrue aux infections chez les diabétiques

Les chercheurs anglais dirigés par le Docteur Iain Carey, de l’institut de recherche en santé des populations de l’université St Georges de Londres, ont comparé les données médicales de plus de 203 000 patients non diabétiques âgés de 40 à 89 ans avec celles de 103 000 patients diagnostiqués en 2008 diabétiques et appartenant à la même tranche d’âge. Parmi cette population de volontaires diabétiques, 5 800 souffraient d’un diabète de type 1 et 97 200 d’un diabète de type 2.

Les chercheurs se sont notamment intéressés aux informations médicales sur la période 2008 à 2015 dans lesquelles étaient consignées la fréquence des infections, réparties en 19 catégories, ayant entrainé une prescription médicale, une hospitalisation et/ou le décès.

Après l’analyse statistique des données, quelles sont les conclusions des chercheurs ?

Comparativement aux individus n’ayant pas de problème avec leur glycémie (taux de sucre dans le sang), les diabétiques ont un risque plus accru de développer des infections.

Celles arrivant en tête de liste sont : les infections osseuses (ostéomyélites) et des articulations, la septicémie (infection du sang), les endocardites, la cellulite infectieuse ou encore, la pneumonie.

À savoir ! La cellulite est une infection qui se propage sous la peau et s’attaque à la peau et/ou à la graisse. Elle est causée par des bactéries ou des champignons. Les jambes, les bras ou le visage sont les parties du corps les plus touchées. L’endocardite est une inflammation de l’endocarde, l’enveloppe interne du cœur incluant les valves cardiaques, causée par une bactérie dans la majorité des cas.

Sur une période de sept ans, les patients atteints de diabète de type 2 avaient deux fois plus de risque d’être hospitalisés pour une infection que les patients non diabétiques.  Pour les individus atteints d’un diabète de type 1, ce risque était près de quatre fois supérieur.

De plus, cette analyse statistique montre que les patients diabétiques représentent :

  • 6% des cas d’hospitalisation pour infections ;
  • 12% des cas de décès par maladie infectieuse.
Lire aussiLe diabète au naturel

Mieux prévenir le risque infectieux

La grande taille de l’échantillon a permis aux chercheurs de montrer que les patients diabétiques, et notamment ceux de type 1, couraient un plus grand risque d’être hospitalisés et de mourir d’une infection comparativement aux personnes non diabétiques ou celles atteintes par le type 2.

Nous avons également montré que les infections chez les personnes atteintes de diabète fragilisent leur état général et entraînent un besoin accru de traitement dans les services hospitaliers. Malgré cela, les directives actuelles de la santé publique au Royaume Uni concernant le diabète ne mentionnent pas spécifiquement les risques infectieux et ne recommandent pas des moyens à mettre en œuvre pour réduire ce problème » précise Iain Carey dans un communiqué de presse de l’université St Georges.

Afin de prévenir ce risque infectieux qui plane sur la santé des patients diabétiques, les chercheurs conseillent :

  • D’améliorer le contrôle de la glycémie car les germes se nourrissent de sucre;
  • De former le patient et les soignants à repérer plus rapidement les signes avant-coureurs d’une infection;
  • De renforcer les campagnes de prévention auprès des populations atteintes de diabète.

Julie P., Journaliste scientifique

– People with diabetes face increased risk of infections. Science Daily. Le 25 janvier 2018.
– Risk of Infection in Type 1 and Type 2 Diabetes Compared With the General Population: A Matched Cohort Study. Diabetes Care. DG Cook et al. Consulté le 15 février 2018.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.