Diabète : près de 8000 amputations chaque année

Nov 12, 2015 par

A l’occasion de la Journée Mondiale contre le Diabète, l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS) consacre son Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire aux complications sévères dues au diabète.

diabète-

Diabète : une maladie chronique répandue

Les chiffres donnés pour l’année 2013 en France, font état de 3 millions de patients diabétiques (4,7% de la population française). Les complications liées au diabète sont responsables de 20 000 hospitalisations pour des plaies au pied et de 8000 amputations de membres inférieurs. Les personnes diabétiques ont 7 fois plus de risques de se faire amputer par rapport aux personnes non-diabétiques.

Les plaies du pied font partie des complications du diabète et sont la conséquence du mauvais état des petits vaisseaux sanguins qui irriguent les membres inférieurs. En effet, le diabète augmente les risques d’artérite : une altération des artères qui peut conduire à des infarctus du myocarde, des atteintes rénales, ophtalmiques, un accident vasculaire cérébral et des atteintes des membres inférieurs. L’artérite entraîne une diminution du diamètre des artères, dont la conséquence est la baisse d’apport en oxygène dans les tissus entraînant une perte de sensibilité nerveuse et une plus faible efficacité de cicatrisation.

Comment en arrive t-on à l’amputation ?

Il y a une conjonction de plusieurs facteurs, tout d’abord, les plaies commencent par de petites blessures : frottement de chaussures neuves non-adaptées, ampoule, durillons qui se fissurent…etc. Par ailleurs, le patient diabétique dont la sensibilité nerveuse est diminuée, ne ressent pas de gêne et n’apporte pas de soins immédiats à cette plaie, enfin, la diminution de la cicatrisation entraîne une infection progressive de la plaie jusqu’à la gangrène.

Pour l’année 2013, 7749 patients diabétiques ont été amputés d’un membre inférieur. Les amputations concernaient l’orteil dans 52% des cas, la jambe (17%), et la cuisse (12%). L’âge moyen des patients amputés est de 71 ans. Par ailleurs l’incidence de ce type d’acte chirurgical augmente avec l’âge des patients. Des disparités existent selon le genre : les hommes diabétiques ont 2,6 fois plus de risques de subir une amputation d’un membre inférieur que les femmes au même âge. Le nombre d’amputation est resté stable entre 2010 et 2013. Toutefois 20% des personnes amputées sont ré-amputées dans l’année, et 30% sont ré-hospitalisées pour une plaie au pied (contre 53% pour l’année 2010).

La prévention avant tout

Les personnes diabétiques doivent donc surveiller la santé de leurs pieds, en suivant des bonnes pratiques d’hygiène des pieds et des orteils, en contrôlant, ou en faisant contrôler, l’état de leurs pieds, en prenant conseil immédiatement auprès d’un professionnel de santé en cas de blessures nouvelles, et en apportant un soin particulier au choix de leurs chaussures.

Quelques liens utiles :

Pierre M.
Journaliste scientifique
Passionné par les nouvelles technologies, le web et le canyoning.
Il a un intérêt particulier pour les médecines douces.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.