Des champignons pour réduire la glycémie ?

Sep 4, 2018 par

Les champignons contiennent certains des médicaments naturels les plus efficaces de la planète. Actuellement leur nombre est estimé à environ 140 000 espèces. L’Agaricus bioporus, plus connu sous le nom de champignon de Paris, est le champignon comestible le plus cultivé au monde. Une récente étude américaine, publiée dans Journal of Fuctional Foods, révèle que manger des champignons de Paris pourrait aider le foie à mieux assimiler et réduire le taux de sucre dans le sang.

Une soupe aux champignons

Qu’est-ce qu’un probiotique ?

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par une glycémie (taux de sucre dans le sang) élevé. Lorsqu’on est atteint de diabète le niveau d’insuline est soit insuffisant, soit inefficace et le taux de glycémie ne parvient pas à être normalisé.

Un probiotique désigne un micro-organisme vivant, bactérie ou levure, qui lorsqu’il est consommé en quantité suffisante, exerce un effet bénéfique pour la santé de l’individu, au-delà des effets nutritionnels traditionnels. Les prébiotiques ont la propriété d’accroître la croissance et l’activité des probiotiques. Ils sont le substrat des probiotiques. En effet, les prébiotiques sont des fibres végétales que nous ne digérons pas, mais qui servent de nourriture aux bactéries qui sont dans notre intestin. Ce sont des glucides, donc des sucres qui sont digérés par les bactéries présentes dans notre intestin.

À savoir ! Ensemble des bactéries, virus et levures vivant dans un milieu déterminé. Le microbiote intestinal de l’homme est composé d’environ 100 000 milliards de micro-organismes.

Selon une nouvelle étude, menée par les chercheurs de la Pennylvania State University (Etats-Unis), les champignons de Paris entraîneraient un changement dans le microbiote intestinal qui pourraient améliorer la façon dont le sucre est assimilé dans l’organisme et ainsi réduire son niveau dans le sang.

La consommation de champignons de Paris et le diabète

Les scientifiques ont séparé les souris en deux groupes : les unes avec des bactéries intestinales, comme les humains et les autres n’en n’avaient pas. Ils ont nourri les souris avec environ 85 grammes de champignons de Paris par jour.  En étudiant leurs systèmes digestifs, ils se sont rendus compte que les champignons de Paris, entraînaient la croissance de certaines bactéries, comme le Prevoltella, qui stimulerait la production d’acide gras tels que le propionate et succinate connus pour aider l’organisme à mieux assimiler le glucose.

Les champignons de Paris agiraient comme des sortes de probiotiques, qui permettent au système digestif de mieux se défendre. Pour les chercheurs, ces résultats devraient permettre de faire avancer la recherche pour de nouveaux traitements ou moyens de prévention contre le diabète.

Alexana A., Journaliste scientifique

– Les vertus insoupçonnées des champignons. rcf. Consulté le 22 août 2018.
– How eating mushrooms may improve blood sugar control. medicalnewstoday. Consulté le 22 août 2018.
– DÉFINITION OMS : PROBIOTIQUE/PRÉBIOTIQUE/SYMBIOTIQUE. immunostim. Consulté le 22 août 2018.
Alexana A.
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.