La vaccination anti-rotavirus et le diabète de type 1

Feb 26, 2020 par

Depuis quelques années les chercheurs s’interrogent sur un lien possible entre la vaccination contre les rotavirus et le diabète de type 1 chez l’enfant. En s’appuyant sur quelques études récentes, Santé Sur le Net fait le point sur cette question.

rotavirus-dt1

Vaccination anti-rotavirus et diabète de type 1

Les rotavirus sont des virus responsables d’épidémies de gastro-entérites chez l’enfant, en particulier chez les nourrissons et les enfants de moins de 5 ans. Chaque année, en France, ces infections seraient responsables de 14 000 hospitalisations. Il existe un vaccin contre les infections à rotavirus, mais il n’est pas recommandé à tous les nourrissons dans le calendrier vaccinal. Il est préconisé uniquement dans certaines situations particulières.

Depuis quelques années, les études suggèrent un lien possible entre la vaccination contre les rotavirus et le développement du diabète de type 1. Mais les études aboutissent souvent à des résultats contradictoires.

Une réduction du risque de diabète après un schéma vaccinal complet

En 2019, des chercheurs américains ont publié une étude à partir des données recueillies sur 1 474 535 nourrissons entre 2001 et 2017. Leurs analyses ont mis en évidence une réduction de 33 % du risque de développer un diabète de type 1, après une vaccination contre les rotavirus, par rapport aux enfants non vaccinés.

D’après ces résultats, la vaccination contre les rotavirus aurait un effet protecteur contre le diabète de type 1, à condition que le schéma de vaccination ait été totalement effectué. Les auteurs de l’étude nuancent tout de même leurs conclusions, considérant qu’ils ne peuvent à ce stade démontrer une relation de causalité entre la vaccination contre les rotavirus et le développement du diabète de type 1.

Aucune association significative entre la vaccination et le diabète

L’infection par les rotavirus est connue pour être un facteur déclencheur du diabète de type 1, ce qui a amené les scientifiques à évaluer l’intérêt préventif de la vaccination contre les rotavirus. Une étude australienne a montré également une réduction de l’incidence du diabète de type 1 après la vaccination, mais sur une période de suivi limitée à 5 ans. Par ailleurs, deux études finlandaises ont suivi des enfants jusqu’à l’âge de 10 ans et n’ont montré aucune association entre le risque de diabète de type 1 et la vaccination contre les rotavirus.

Très récemment, une nouvelle étude américaine a été publiée, avec un suivi de 1 563 540 enfants sur une période de 12 ans. Comme les études finlandaises, cette nouvelle étude n’a conclu à aucune association entre la vaccination et le diabète de type 1.

Compte-tenu de ces données, il est actuellement impossible de conclure sur un rôle protecteur de la vaccination contre les rotavirus par rapport au risque de diabète de type 1, d’autant plus que le vaccin présente un effet indésirable rare mais grave d’invagination intestinale aiguë.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Lower Incidence Rate of Type 1 Diabetes after Receipt of the Rotavirus Vaccine in the United States, 2001-2017. NATURE. Consulté le 18 février 2020.
– Rotavirus Vaccination and Type 1 Diabetes Risk Among US Children With Commercial. NCBI. Consulté le 18 février 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.