Statines et diabète : toutes les statines sont-elles égales ?

Feb 21, 2018 par

Les statines, médicaments prescrits contre l’excès de cholestérol, sont au cœur de la polémique depuis plusieurs années. Leur lien avec le développement du diabète est désormais reconnu. Mais toutes les statines sont-elles diabétogènes ? Certaines le sont-elles plus que d’autres ? Une étude, présentée lors des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie, s’est penchée sur ces questions.

médicaments : les statines

Statines et diabète

Depuis la fin des années 80, les statines sont très couramment prescrites contre l’hypercholestérolémie ou excès de cholestérol. Depuis quelques années, ces médicaments suscitent la polémique en raison de leurs effets secondaires. Parmi ces effets, l’effet diabétogène a été mis en évidence en 2012 par plusieurs études et est désormais reconnu par l’ensemble de la communauté médicale.

Pour les autorités de santé européennes et américaines, cette augmentation du risque de survenue d’un diabète ne remet pas en cause l’intérêt thérapeutique des statines, prescrites pour diminuer le taux sanguin de cholestérol dans les situations suivantes :

  • En prévention primaire des accidents cardiovasculaires, chez les personnes présentant un ou plusieurs facteurs de risque cardiovasculaire, lorsque les mesures hygiéno-diététiques sont insuffisantes ;
  • En prévention secondaire, chez les patients ayant des antécédents d’accidents cardiovasculaires (infarctus du myocarde, insuffisance coronarienne, accident vasculaire cérébral).

En effet, toutes statines confondues, ces traitements permettent de réduire de 15 à 23 % le risque d’accident cardiovasculaire et de 10 % le risque de mortalité.

Par ailleurs, le développement d’un diabète au cours d’un traitement par statines est favorisé par certains facteurs de risque préexistants :

  • Une glycémie à jeun supérieure à 5,6 mmol par litre ;
  • Un IMC (Indice de Masse Corporelle) supérieur à 30 kg par mètre carré ;
  • Un taux sanguin élevé de triglycérides (graisses) ;
  • Des antécédents d’hypertension artérielle.

Un effet lié au mécanisme d’action des statines

Plus récemment, une étude génétique a mis en évidence que l’effet diabétogène des statines était directement relié à leur mode d’action. Celles-ci réduisent le taux sanguin de cholestérol, en agissant directement sur une enzyme impliquée dans la synthèse du cholestérol. Des chercheurs ont ainsi montré que l’action des statines sur cette enzyme provoque en parallèle une augmentation de la glycémie, ce qui pourrait favoriser à terme le développement d’un diabète.

Actuellement, cinq statines sont disponibles en France :

Des statines plus diabétogènes que d’autres

Les données existantes sur l’effet diabétogène des différentes statines étaient peu concluantes. Des chercheurs français ont récemment réalisé une vaste étude à partir de la base de données de pharmacovigilance de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ils se sont penchés sur plus de 9 millions de rapports de pharmacovigilance, parmi lesquels 13 071 cas de personnes à la fois diabétiques et traitées par une statine.

Le lien entre les statines et le diabète est retrouvé pour l’ensemble de celles-ci, mais aussi pour chaque statine prise individuellement, confirmant qu’elles sont toutes diabétogènes. Les trois statines les plus citées dans les rapports de pharmacovigilance étaient l’atorvastatine (62,4 %), la simvastatine (20 %) et la rosuvastatine (11,7 %).

Parmi elles, les chercheurs ont recensé 7 fois plus de notifications de diabète avec l’atorvastatine qu’avec les autres statines. Venait ensuite la rosuvastatine. Le risque le plus faible a été observé pour la cérivastatine, une statine commercialisée uniquement au Japon.

Selon les auteurs de l’étude, l’atorvastatine et la rosuvastatine ne devraient plus être prescrites en raison de leur important effet diabétogène, mais aussi de leur manque d’efficacité sur la mortalité cardiovasculaire et globale. La simvastatine et la pravastatine seraient plus efficaces et avec un effet diabétogène moindre. Dans tous les cas, les patients sous statines nécessitent une surveillance médicale étroite, pour dépister précocement l’apparition d’un diabète.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Statines et risque de diabète : le rapport bénéfice/risque reste toujours positif – Point d’Information. ANSM. 09 décembre 2014.
– Statins and diabetes: is there any difference between the different statins? Montastruc, François and al. 2017. Pharmacoepidemiology and drug safety 26(10) : 1296–1297. DOI: 10.1002/pds.4296.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.