Le diabète gestationnel induit-il celui de l’enfant ?

May 22, 2019 par

En France, un peu moins d’une femme enceinte sur dix présente un diabète gestationnel au cours de sa grossesse, un chiffre qui tend à augmenter au fil des années. Si le lien entre le diabète gestationnel et le risque de diabète de type 2 a déjà été exploré, des chercheurs canadiens ont récemment étudié le lien potentiel entre cette forme transitoire de diabète et la survenue d’un diabète chez l’enfant.

diabete-gestationnel-enfant

Diabète gestationnel et diabète de type 2

Le diabète gestationnel est le seul diabète sucré, qui n’est pas une pathologie chronique, mais un état transitoire, qui dure seulement une partie de la grossesse. De précédentes études avaient d’ores et déjà démontré deux liens entre le diabète gestationnel et les diabètes sucrés chroniques, à savoir :

  • Le diabète gestationnel augmente pour la mère le risque de développer plus tard un diabète de type 2 ;
  • Le diabète gestationnel augmente le risque pour l’enfant de développer un diabète de type 2 dans la seconde moitié de sa vie.

Mais le diabète gestationnel pourrait-il être associé au diabète de l’enfant ? Une équipe de recherche canadienne s’est récemment penchée sur cette question et vient de donner ses conclusions dans un article paru dans la revue scientifique Canadian Medical Association Journal.

Diabète gestationnel et diabète de l’enfant

Dans cette étude, les chercheurs canadiens ont étudié entre 1990 et 2012 le cas de 73 180 mères et ont comparé deux catégories d’enfants :

  • Les enfants nés de mères atteintes d’un diabète gestationnel;
  • Les enfants nés de mères sans diabète gestationnel.

Sur l’ensemble des enfants considérés dans l’étude, 359 ont développé un diabète au cours de l’enfance. L’analyse statistique des résultats a permis de montrer que les enfants nés d’une mère atteinte de diabète gestationnel présentaient jusqu’à l’âge de 22 ans un risque majoré de 77 % de développer un diabète. Ainsi, non seulement le diabète gestationnel augmente le risque pour la mère et l’enfant de développer un diabète de type 2, mais il expose également l’enfant dès son plus jeune âge à développer un diabète juvénile (diabète de type 1).

Optimiser la prévention après un diabète gestationnel

De tels résultats amènent les chercheurs à inciter les médecins à dépister un diabète dès qu’un enfant né d’une mère atteinte de diabète gestationnel présente un signe évocateur de diabète, tel que :

  • Une augmentation du volume des urines (polyurie) ;
  • Une augmentation de la soif (polydipsie) ;
  • Une perte de poids, malgré un appétit conservé ou augmenté ;
  • Une fatigue inexpliquée.

D’autres études sont encore nécessaires pour évaluer l’évolution à long terme de l’état de santé des enfants ayant développé un diabète juvénile, suite à un diabète gestationnel de leur mère. Notamment, il serait intéressant de comparer leur état de santé, l’évolution et la gravité de leur diabète, avec ceux d’enfants diabétiques, sans antécédents maternels de diabète gestationnel.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Gestational diabetes associated with incident diabetes in childhood and youth: a retrospective cohort study. CMAJ. Consulté le 20 mai 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.