Le chien pour sauver la vie des diabétiques

May 12, 2016 par

chien-guide pour les personnes diabétiques

Le chien a un flair 200.000 à 1 million de fois plus puissant que celui de l’homme. Il serait capable de prévenir l’apparition d’une crise hypoglycémique grâce à l’odeur de l’haleine ou la sueur des patients diabétiques.


Le chien-guide pour le diabète de type 1

Le diabète de type 1 est une maladie métabolique chronique, moins fréquente que le diabète de type 2. Il touche les patients dès le plus jeune âge et est particulièrement difficile à gérer. Alors que chez les diabétiques de type 2 la production d’insuline est diminuée, dans le cas du type 1, cette production est résolument nulle. Ainsi, les patients doivent s’injecter de l’insuline tout au long de la journée, ce qui peut entraîner des hypoglycémies régulières en cas d’oubli ou d’activité physique.

Elles mènent parfois à de réelles complications comme des malaises, voire des comas hypoglycémiques. Ces risques sont difficiles à gérer psychologiquement : ils plongent le patient dans un état d’insécurité permanente. Il est classique de décrire une certaine anxiété chez les diabétiques de type 1.

Une étude britannique des Universités de Bristol et de Dundee, basée sur l’analyse de la capacité de ces chiens à détecter l’hypoglycémie, a montré leur intérêt pour l’aide aux personnes des sujets diabétiques. Le but des chiens-guides est d’aider les patients à prévenir les crises hypoglycémiques, et cela de plusieurs manières :

  • Ils alertent lorsqu’un taux de glucose est trop bas: ils aboient, lèchent, sautent, ou encore mordillent pour prévenir le patient ;
  • Ils peuvent avertir d’autres personnes aux alentours en cas de crise d’hypoglycémie ;
  • Ils sont capables d’activer un système d’appel d’urgence ;
  • Ils sont aptes à aller chercher la médication dont le patient a besoin ;
  • Enfin, ils peuvent demeurer auprès du patient pour la durée de la crise.

Un entrainement de haut vol

Le principe du chien-guide pour diabétique est encore peu connu. En effet, due à une formation spécifique et compliquée d’une durée de deux ans, peu d’organisations osent franchir le pas. Au Canada, la Fondation des Lions prétend former une dizaine de chiens tous les deux ans. Ce qui reste, malheureusement, très peu.

Les seuls chiens éligibles à cet entraînement sont les labradors, les golden retrievers ainsi que les grands caniches. Les chiens doivent avoir un taux de réussite – dans la détection de la glycémie – d’au moins 80%. Un taux comparable aux outils de mesure classiques. Le prix de ces chiens est malheureusement très élevé : entre 20.000 et 35.000 $.

chien-guide diabétiques


Bientôt en France ?

La ACADIA, (Association de Chiens d’Assistance pour DIAbétiques) tente d’instaurer cette pratique en France. Ses objectifs sont d’assurer la sécurité des enfants diabétiques, de s’engager dans la recherche pour l’équilibre du diabète et, évidemment, de soulager les familles.

Créée en mars 2015, l’association est encore en phase de création et de financement. Une affaire à suivre de très près.

Clémence R. Pharmacienne


Sources 

Un chien pourrait-il sauver la vie d’un enfant diabétique de Sudbury ? Ici Radio Canada, 8 mai 2016

ACADIA, Association d’assistance pour diabétiques

Chien-guide pour personnes diabétiques, Chiens-Guides, Fondation des Lions du Canada

Chiens détecteurs de diabète, Stealthily, Blog Canima

Hypoglycémie : le chien peut la détecter, Agathe Mayer, Top Santé, 23 août 2013

Clémence R.
Pharmacienne.
Passionnée par la neuropsychiatrie et la e-santé.
Aime l’univers de la musique et de la photographie.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.