Ulcères du pied diabétique : y-a-t-il des facteurs de risque d’amputation ?

Mar 25, 2020 par

Aujourd’hui, 425 millions de personnes dans le monde sont atteintes de diabète dont 3,3 millions en France. En constante augmentation, cette maladie pourrait toucher plus de 620 millions de personnes d’ici 2045. Maladie chronique causée par l’incapacité du corps à produire ou à utiliser l’insuline (et donc à réguler le taux de sucre dans le sang), elle peut entraîner plusieurs complications comme un risque d’infarctus, d’insuffisance rénale, de cécité ou encore d’amputation. Les personnes diabétiques en effet ont un risque 8 fois plus élevé de subir une amputation. Une étude prospective menée entre janvier 2003 et décembre 2018 s’intéresse aux facteurs de risque menant à une amputation dans les ulcères de pied diabétique, causée par une plaie, qui touche un patient diabétique sur quatre.

ulceres-pieds-diabetiques

L’ulcère du pied diabétique : une complication pernicieuse

Les personnes diabétiques ont un risque particulier de développer des ulcères au niveau des pieds, qui résultent de 3 mécanismes principaux :

  • Une atteinte des nerfs, appelée neuropathie, qui entraîne une perte de sensation, des déformations et une sécheresse cutanée
  • Une atteinte des vaisseaux sanguins, appelée artériopathie, qui entraîne une mauvaise vascularisation du pied et possiblement des nécroses
  • Une infection de la plaie, pouvant causer de la fièvre

Favorisés par des traumatismes mineurs comme une petite blessure au pied causée par un ongle blessant, 40% des ulcères du pied diabétique sont découverts tardivement, en raison de la perte de la sensibilité. Ainsi, 30% des personnes atteintes de ces plaies ne consultent qu’au bout de 1 à 6 mois et 14% après 6 mois.

De la prévention est donc nécessaire mais surtout une bonne information sur les bonnes pratiques à mettre en place par les patients comme un auto-examen des pieds, le port de chaussures adaptées, une bonne hygiène ou encore l’absence de marche pieds nus. Une étude prospective, menée entre janvier 2003 et décembre 2018, s’est donc intéressée à cette population à risque, afin de mettre en évidence les facteurs de risque d’amputation suite à un ulcère.

Quatre facteurs de risques retenus

Pour réaliser cette étude, 1 032 cas de patients avec un ulcère ont été étudiés. Une guérison des lésions cutanées, sans amputation, a été observée dans 95% des cas. Dans les 5% restants, 4 familles de facteurs de risques ont été trouvées  :

  • Les données démographiques
  • L’état vasculaire et neurologique
  • Les conditions locales créées par l’ulcère
  • Les paramètres biologiques

Suite à une comparaison entre ces quatre grands groupes de facteurs de risque et à une analyse poussée des sujets, quatre principaux facteurs de risque ont été retenus :

  • Le sexe masculin
  • Des taux sanguins élevés en magnésium
  • Des taux élevés en hémoglobine glyquée (dont la valeur permet de déterminer la concentration de glucose dans le sang)
  • Des concentrations sanguines élevées en plaquettes.

En mettant en évidence ces quatre facteurs de risque d’amputation, cette étude permettra peut-être d’agir de manière préventive, en corrigeant notamment les taux de magnésium trop élevés dans le sang.

Certains facteurs de risque du diabète comme l’âge ou la prédisposition génétique peuvent entraîner des difficultés de prévention, et des difficultés pour éviter les complications sévères du diabète.

Néanmoins l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) insiste sur certains comportements à éviter afin de s’en prémunir comme : une mauvaise alimentation conduisant au surpoids ou à l’obésité ou encore l’absence d’activité physique. Ainsi, faire du sport, avoir une alimentation saine, éviter une prise de poids excessive, vérifier son taux glycémique pour les personnes à risque sont autant d’actions à intégrer dans le  quotidien.

Juliette S., Rédactrice scientifique

– Le diabète dans le monde. DIABETE.FR. Consulté le 10 mars 2020.
– Ulcère du pied diabétique, quels facteurs de risque d’amputation ? JIM.FR. Consulté le 10 mars 2020.
– Ulcère du pied chez le diabétique : une gravité sous-estimée par les malades. ULCEREDEJAMBE.COM. Consulté le 10 mars 2020.
– Ulcère du pied diabétique : pourquoi l’attitude du patient est déterminante. E-PANSEMENT.FR. Consulté le 10 mars 2020.
Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.