La ménopause, associée à un risque de diabète ?

Aug 1, 2017 par

La ménopause est un phénomène naturel pouvant survenir plus ou moins tôt dans la vie d’une femme. Ainsi, on parle de ménopause précoce lorsqu’elle survient avant 40 ans et a contrario de ménopause tardive lorsqu’elle se déclare après 55 ans. Une étude révèle un lien entre le moment d’apparition de cet évènement et la survenue d’un diabète de type 2.

Ménopause risque diabète

Etude du lien entre ménopause et diabète

La ménopause est un processus naturel sonnant la fin de la période de fertilité chez une femme. Les règles disparaissent et l’ovulation s’arrête. Généralement, elle se manifeste entre 45 et 55 ans. Cependant, chez certaines femmes, elle peut être avancée et dite « précoce » en survenant avant l’âge de 40 ans.

Ces femmes ont-elles plus de risque de développer un diabète de type 2 ?

Des chercheurs se sont intéressés à la question et ont récemment publié leurs résultats dans le journal Diabetologia de l’EASD (European Association for the Study of Diabetes). Ils ont analysé les données issues de l’étude de Rotterdam (Pays-Bas) et ont gardé les données des femmes :

  • n’ayant pas de diabète lors de leur entrée dans l’étude ;
  • ménopausées naturellement.

Soit près de 3 639 femmes au total. Ces femmes avaient en moyenne 66,2 ans et avaient été ménopausées aux alentours de 50 ans. Parmi elles, 2,3 % avaient été ménopausées avant 40 ans et 8,2 % entre 40 et 44 ans.

Beaucoup de facteurs susceptibles d’influencer les résultats ont été pris en compte, tels que : les antécédents médicaux, notamment cardiovasculaires, la consommation de tabac et d’alcool, l’hypertension artérielle, le nombre de grossesses ainsi que l’âge des premières règles.

Les scientifiques ont également étudié certains paramètres biologiques (par exemple, le taux de cholestérol dans le sang), la taille, le poids et l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et les taux de glucose, d’insuline et d’hormones sexuelles.

Plus la ménopause est précoce, plus le risque de diabète est grand

Les résultats de l’étude ont dévoilé que 348 femmes sur les 3 639 participantes avaient développé un diabète de type 2 au cours du suivi (de durée moyenne de 9,2 ans).

Les scientifiques ont constaté un risque de diabète multiplié par 4 pour les femmes ayant eu leur ménopause avant 40 ans et par 2,4 entre 40 et 44 ans, en comparaison avec celles l’ayant eu tardivement, après 55 ans.

Concernant les femmes ménopausées entre 45 et 55 ans, elles ont 60% de risque en plus de développer un diabète de type 2 par rapport aux femmes ménopausées tardivement.

Malgré l’ajustement de l’analyse sur les différents facteurs pouvant influencer le résultat, aucun changement, la tendance reste la même : plus la ménopause survient tôt, plus les femmes ont de risque de développer un diabète de type 2.

Les auteurs précisent que de nouvelles études sont nécessaires pour comprendre et expliquer le lien entre la précocité de la ménopause et la survenue d’un diabète de type 2. Pourquoi pas, dans un futur proche, arriver à prédire l’apparition d’un diabète grâce à la ménopause ?

Charline D., Pharmacien

– Une ménopause précoce est associée à un risque plus élevé de diabète. Fabienne Rigal. Le quotidien du médecin. Le 19 juillet 2017.
– Ménopause : définition et diagnostic. Ameli. Le 24 avril 2017. 
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.