La ménopause, associée à un risque de diabète ?

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

ménopause et risque de diabèteLa ménopause est un phénomène naturel pouvant survenir plus ou moins tôt dans la vie d’une femme. Ainsi, on parle de ménopause précoce lorsqu’elle survient avant 40 ans et a contrario de ménopause tardive lorsqu’elle se déclare après 55 ans. Les résultats d’une étude parue dans le journal Diabetologia révèlent un lien entre le moment d’apparition de cet évènement et la survenue d’un diabète de type 2.

Les données analysées concernaient près de 3 639 femmes (issues de l’étude de suivi des femmes ménopausées de Rotterdam)  réunissant les 2 conditions préalables d’entrée dans l’étude : elles ne devaient pas présenter de diabète lors de leur inclusion et avoir une ménopause naturelle. Ces femmes avaient en moyenne 66,2 ans et avaient été ménopausées aux alentours de 50 ans.

Parmi elles, 2,3 % avaient été ménopausées avant 40 ans et 8,2 % entre 40 et 44 ans. Les auteurs ont également inclus à l’analyse divers facteurs pouvant potentiellement influencer les résultats. Par exemple, la consommation de tabac ou d’alcool, certains antécédents médicaux, l’âge des premières règles ou encore certaines données biologiques comme le taux de cholestérol sanguin, mais aussi d’autres paramètres tels que la taille, le poids, etc.

Les résultats de l’étude ont dévoilé que 348 femmes sur les 3 639 participantes avaient développé un diabète de type 2 au cours du suivi (en moyenne de 9,2 ans). Les scientifiques ont constaté un risque de diabète multiplié par 4 pour les femmes ayant eu leur ménopause avant 40 ans et par 2,4 entre 40 et 44 ans, en comparaison avec celles l’ayant eu tardivement, après 55 ans. Les femmes ménopausées entre 45 et 55 ans ont 60% de risque en plus de développer un diabète de type 2 par rapport aux femmes ménopausées tardivement.

C’est un fait : plus la ménopause survient tôt, plus les femmes ont de risque de développer un diabète de type 2 ! Pourquoi ? La réponse nécessite de nouvelles études avant que les scientifiques soient capables d’expliquer ce lien entre la précocité de la ménopause et la survenue d’un diabète de type 2.

 

Charline D., Pharmacien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche