Diabétiques : et si l’on greffait ailleurs que dans le foie ?

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Greffe des îlots pancréatiquesLe nombre de personnes impactées par le diabète s’élève aujourd’hui à plus de 3 millions en France et ne cesse de progresser, dû à l’affluence grandissante de facteurs environnementaux, causant une mauvaise hygiène de vie chez beaucoup d’individus. Jusqu’à ce jour, le traitement thérapeutique que les médecins attribuent à leurs patients atteints de diabète de type de 1 correspond essentiellement à une insulinothérapie qui consiste en l’injection d’insuline, permettant de pallier la destruction des cellules qui la produisent, soit les cellules bêta.

Le problème de ce type de thérapie est qu’elle implique aux sujets de prendre régulièrement connaissance de la dose d’insuline à administrer et en plus de l’adapter aux activités que le sujet pourrait entreprendre dans la journée. Autant de contraintes qui ne permettent pas de faciliter son programme quotidien…

De ce fait, une alternative thérapeutique à ces injections pluriquotidiennes d’insuline est donc entrée en vigueur pour apporter à ces patients un meilleur confort. Dans un premier temps, les professionnels se sont penchés sur la réalisation d’une greffe des îlots pancréatiques (cellules responsables de la production de l’insuline), spécifiquement dans le foie (comme il s’agissait d’un organe particulièrement intéressant pour ce type de pathologie). Mais, finalement, cet organe qui paraissait comme un candidat modèle, présente toutefois certains désagréments. La transplantation des îlots pancréatiques dans le foie s’en retrouve donc limitée…

Récemment, une équipe américaine s’est donc intéressée à exploiter un autre site susceptible de pouvoir accepter une greffe de ces îlots chez les diabétiques de type 1. Ce fameux site en question est loin d’être très connu par le grand public puisqu’il s’agit d’un « petit repli membranaire » appelé l’épiploon. Bien qu’il ne soit pas très « célèbre », il fournit néanmoins de nombreux avantages tels que la vascularisation de sa surface ainsi que sa facilité d’accès par voie chirurgicale.

Pour la première fois, la transplantation des îlots pancréatiques dans un autre tissu, autre que le foie, fut un succès chez les patients testés. Ces données vont ainsi permettre d’ouvrir la voie à cette nouvelle pratique thérapeutique qui permettrait d’atténuer les éventuels aléas auxquels les diabétiques de type 1 sont aujourd’hui confrontés.

Recherche populaire :

2 comments on “Diabétiques : et si l’on greffait ailleurs que dans le foie ?

  1. super info je vous serais très reconnaissante pr la mise en application de cette recherche car je souhaiterais voir mon fils enfin être épanoui. sincèrement merci pour cette avancée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche