Le diabète se verrait-il dans l’œil ?

Oct 8, 2019 par

Le diabète de type 2 touche en France plusieurs millions de personnes. Pourtant, un grand nombre de personnes ignorent encore qu’elles sont diabétiques. Selon une récente étude, il serait possible de prédire le développement d’un diabète sucré, à partir d’un examen du cristallin, avant même l’apparition des premiers symptômes.

Diabète

Le diabète de type 2, une maladie d’évolution sournoise

Le diabète de type 2 est en constante progression dans les pays industrialisés. Cette pathologie métabolique chronique se développe insidieusement sans symptômes pendant de longues années.

Avant même que n’apparaissent les premiers symptômes caractéristiques d’un diabète sucré (une soif intense et l’émission d’urines en grande quantité), le patient passe par des stades avant-coureurs de la maladie, tels que :

  • Le prédiabète ou intolérance au glucose ;
  • La résistance à l’insuline ou insulinorésistance.

Puis le diabète de type 2 apparaît. Pour les spécialistes, il est capital de détecter le diabète le plus tôt possible pour prévenir son évolution et minimiser les risques de complications.

Examiner le cristallin pour découvrir le diabète

Dans ce contexte, l’examen de l’œil pourrait être d’une aide précieuse. En effet, des chercheurs britanniques ont récemment découvert qu’un examen du cristallin, chez des sujets ne présentant aucun symptôme de diabète, pouvait prédire l’apparition du prédiabète et l’évolution vers un diabète de type 2.

À savoir ! Le cristallin de l’œil est un petit organe transparent et de forme biconvexe, situé derrière l’iris. Il assure plusieurs rôles essentiels, l’accommodation de la vue, la puissance visuelle totale de l’œil avec la cornée et l’absorption d’une partie des rayonnements UV pour protéger la rétine.

Les chercheurs, qui ont présenté leurs résultats lors d’un congrès à Barcelone en Espagne, ont utilisé un examen spécifique du cristallin, la mesure du niveau d’autofluorescence du cristallin de l’œil. Grâce à cet examen réalisé avec un microscope particulier, les chercheurs sont capables de détecter les produits de glycation avancés (en anglais, AGEs pour Advanced Glycation Ends), c’est-à-dire les substances de l’organisme qui sont irrémédiablement transformées en cas d’hyperglycémie chronique (augmentation récurrente du taux sanguin de glucose).

Une détection précoce pour limiter les risques de complications

En mesurant directement le niveau d’AGEs au niveau du cristallin, les chercheurs pourraient prédire l’existence d’un prédiabète et l’apparition d’un diabète de type 2. Dans une étude pilote, ils ont réalisé cet examen sur trois catégories de personnes :

  • 20 patients diabétiques de type 2 ;
  • 20 patients en état de prédiabète ;
  • 20 personnes en bonne santé.

Les résultats ont montré que les niveaux d’AGEs étaient significativement augmentés chez les patients diabétiques, mais aussi chez les sujets en prédiabète. Cet examen du cristallin pourrait donc constituer un outil simple et fiable de prédiction de l’apparition du diabète de type 2, avant même l’apparition des premiers signes de la maladie. Il pourrait permettre de détecter la maladie beaucoup plus précocement et ainsi de prévenir les complications à long terme du diabète. Des résultats à confirmer à grande échelle !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Diabetic retinopathy: looking beyond the eyes. EASD. Consulté le 30 Septembre 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.