Diabète gestationnel : vous êtes enceinte et le diagnostic tombe ?

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Diabète gestationnel grossesse enceinte

Le diabète gestationnel augmente le risque de complications périnatales pour la mère et l’enfant. Telle est la conclusion d’une étude publiée le 16 février 2017 et réalisée sur 796 346 accouchements en 2012. Les résultats indiquent que les femmes avec un diabète gestationnel présenteraient un nombre plus important de complications à l’accouchement. Ainsi, 28% d’entre elles accouchent par césarienne (contre 20% des femmes sans diabète), un accouchement prématuré est observé chez 8 % de ces femmes (versus 1% chez les femmes sans diabète) et la pré-éclampsie apparait dans 2% des cas (contre 1% dans la population). De plus, la menace ne concerne pas seulement la future maman, elle est aussi présente chez l’enfant à naître.

En effet, le risque de malformations à la naissance serait 1.2 fois plus élevé que lors d’une grossesse normale. Ainsi, on observe : 15,4% de risque de macrosomie (contre 9,2% pour une grossesse sans diabète), 0,76% de malformation cardiaque (versus 0,62% sans diabète) et 3,3% de détresse respiratoire (contre 2,7% dans les grossesses non diabétiques).

A savoir ! La macrosomie se définit par un poids de naissance supérieur à 4kg.

Enfin, une corrélation entre la sévérité du diabète et la fréquence des complications a également été observé. Ainsi, une femme avec un diabète gestationnel traité par de l’insuline a plus de risque de faire des complications qu’une femme diabétique n’ayant pas besoin de recourir à l’insulinothérapie (stabilisée par un régime alimentaire).

Recherche populaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche