Diabète : la colchicine pour prévenir les crises cardiaques et les AVC

Dec 31, 2019 par

Les diabétiques de type 2 sont touchés deux à trois fois plus par les complications cardiovasculaires et cérébrovasculaires que les sujets non diabétiques. Une équipe canadienne va commencer des essais très prochainement pour mesurer l’effet protecteur de la colchicine. Zoom sur la portée de cette étude.

diabete

Les complications cardiovasculaires chez les diabétiques

En altérant les gros et les petits vaisseaux sanguins, le diabète peut entraîner des complications cardio vasculaires comme des troubles cardiaques, rénaux, cérébraux et oculaires. On estime que les troubles cardiaques et artériels sont 2 à 3 fois plus fréquents chez les diabétiques.

Ces complications sont provoquées par des dépôts de graisse (plaque d’athérome) sur les parois internes des artères. L’hypertension artérielle et une mauvaise hygiène de vie accélèrent ce dépôt qui peut se calcifier et entraîner une athérosclérose. De plus, l’excès de sucre dans le sang peut altérer la paroi des vaisseaux et favoriser la formation de caillot dans les artères.. Au niveau du cœur, ces caillots peuvent conduire à un infarctus du myocarde

Le diabète est donc un facteur de risque cardiovasculaire.

Si le patient diabétique possède plusieurs facteurs de risques associés, il lui sera prescrit un bilan cardiovasculaire annuel.

Le contrôle du diabète et des autres facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension artérielle, obésité, sédentarité, tabagisme, hypercholestérolémie…) est essentiel dans la prise en charge du patient à risque cardiovasculaire.

Réduire l’inflammation grâce à la colchicine

Selon une équipe de l’Institut de cardiologie de Montréal, la colchicine, un anti-inflammatoire peu onéreux, pourrait prévenir les crises cardiaques et les AVC chez les diabétiques de type 2 en réduisant l’inflammation. Rappelons que la colchicine es utilisée actuellement dans le traitement de la goutte.

A Savoir ! L’inflammation est, à la base, un processus naturel de défense de l’organisme. Cependant, lorsqu’elle devient chronique, l’organisme est en permanence en train de se défendre en enclenchant des réactions immunitaires en chaîne. Une inflammation chronique est notamment retrouvée dans le diabète de type 2.

Cette étude, nommée COLCOT-T2D (pour Colchicine Cardiovascular Outcomes Trial-Type 2 Diabetes), est la seconde étape d’une étude internationale nommée COLCOT, qui a mis en évidence que la colchicine réduit le risque de nouvel incident cardiovasculaire chez les patients ayant subi une crise cardiaque.

Pour aller plus loin dans cette étude, le Docteur Jean Claude Tardif qui a mené ces premiers essais a l’intention de les poursuivre sur des patients diabétiques.

“Les diabétiques qui ne sont pas porteurs d’une maladie cardiaque ont sensiblement le même risque cardiovasculaire qu’une personne non diabétique qui a déjà été victime d’un infarctus. Ces personnes présentent de l’inflammation et sont à risque de problèmes cardiaques multiples. Nous pensons donc que réduire l’inflammation pourrait diminuer de façon marquée chez elles les risques cardiovasculaires et cérébrovasculaires” précise le chercheur dans un communiqué de presse de l’Université de Montréal.

Dès 2020, le Dr Tardif et son équipe vont réunir 10 000 patients atteints d’un diabète de type 2 mais n’ayant jamais eu un problème cardiaque ou cérébrovasculaire. Ces patients seront divisés en deux groupes : le premier recevant de la colchicine à faible dose et le deuxième se voyant administrer un placebo. Pendant 4 ans, les chercheurs mesureront les risques de crise cardiaque et d’AVC mais aussi des risques de cancer, troubles cognitifs et démences.

“Cette maladie, qui touche environ 400 millions d’individus sur la planète, peut bloquer les petits et les gros vaisseaux sanguins. Il est primordial de trouver des solutions afin de réduire les risques cardiaques et cérébrovasculaires des patients diabétiques” conclut le Dr Tardif.

Julie P., Journaliste scientifique

– Un anti-inflammatoire pour prévenir les malaises cardiaques chez les diabétiques? UNDEMNOUVELLES. Consulté le 26 décembre 2019.
.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.