Vers un nouvel implant pour la mesure de la glycémie

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

L’Institut de Microélectronique (IME, [1]) de l’Agence pour la Science, la Technologie et la Recherche (A*STAR, [2]) a annoncé une collaboration avec une start-up de biotechnologie locale, Singapore Biomicro Pte Ltd, sur le développement de dispositifs connectés pour la mesure de la glycémie, et l’amélioration des conditions de vie des patients diabétiques.

D’après les statistiques de la Société du Diabète de Singapour (DSS, [3]), parmi la population âgée de 18 à 69 ans, 1 personne sur 9 serait concernée par le diabète, ce qui se traduit par 11,3% de la population, ou plus de 400.000 personnes. Le suivi régulier du taux de glucose dans le sang fait partie intégrante de la réussite de la gestion du diabète, permettant d’éviter des complications associées à la maladie telles que les maladies du coeur, les faiblesses rénales et les dommages nerveux. Toutefois, pour mesurer cette glycémie, les personnes diabétiques doivent subir l’inconfort régulier d’un prélèvement de goutte de sang au bout des doigts.

Ce partenariat a pour but de supprimer cette routine, en développant un dispositif de suivi implantable. Une fois implanté chirurgicalement, il suivra automatiquement le taux de glucose et transmettra les résultats pour lecture sur les appareils connectés via une technologie sans fil.

La collaboration permettra à Singapore Biomicro d’utiliser l’expertise de l’IME dans le domaine des circuits intégrés, des interfaces de capteurs, des recharges sans fil et des technologies connectées, pour réaliser ce dispositif. En particulier, l’IME est compétent sur le développement de circuits intégrés à application spécifique (ASIC) ou micropuces, qui permettent l’acquisition de signaux faibles avec une transmission de données très efficace.

L’IME travaillera donc avec l’entreprise sur l’intégration des ASIC dans des capteurs à glucose et des antennes miniatures pour construire un prototype fonctionnel d’implants pour le suivi de la glycémie.

Pour en savoir plus, contacts :

– [1] IME : http://www.a-star.edu.sg/ime/
– [2] A*STAR : http://www.a-star.edu.sg/
– [3] DSS : http://www.diabetes.org.sg/

Sources : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77494.htm    Publié le 19/12/2014

Revue de presse de l’A*STAR : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/m95LS
Rédacteurs :
– Adeline Martin, adeline.martin@ambafrance-sg.org
– Institut Français de Singapour : http://www.institutfrancais.sg/
– Tous nos BE : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/pays/singapour.php

Recherche populaire :

2 comments on “Vers un nouvel implant pour la mesure de la glycémie

  1. Diabetique de type 1 depuis presque 10 ans, sous pompe depuis 8, je suis vraiment intéressée par les systèmes de lecture en continu de la glycémie pour ajuster au mieux mon traitement. Avec les réactions de ma peau, et mes activités de maman et sportives, les systèmes de capteur colle sur la peau ne me convienne pas. Je suis donc très intéressée par la solution de l’implant!

  2. Maman, 85ans, est Diabétique depuis environ 25ans , sous insuline depuis 6 ans, diabète toujours pas contrôlé. Elle pique 14 unités et peut aller jusque 20 malgré un régime alimentaire sous contrôle medical
    Très anxieuse, elle contrôle 3 fois par jour voire plus souvent quand elle n’est bien.
    Le contrôle permanent par un implant me paraît être une bonne solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche