Un traitement pour perdre du poids sans diminuer sa masse osseuse

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Peu de personnes savent que lorsqu’on perd des kilos, en plus de la graisse, on élimine aussi une partie de sa masse osseuse. Heureusement, des scientifiques pensent avoir trouvé une manière d’éviter cet écueil en utilisant des hormones naturellement sécrétées par le corps.

Un traitement pour perdre du poids sans diminuer sa masse osseuse

Cette hormone intestinale, appelée GLP-1, pourrait prévenir l’affaiblissement osseux en lien avec une importante perte de poids, tout en gardant une glycémie constante.

Déjà utilisé pour traiter le diabète de type 2, le liraglutide est une hormone comparable au GLP-1.
Des recherches précédentes avaient montré que le liraglutide et d’autres hormones du même type n’augmentaient pas les risques de fractures osseuses lorsqu’on l’utilisait pour lutter contre le diabète de type 2 alors qu’une perte de densité osseuse figure souvent parmi les effets secondaires des traitements.

« Le liraglutide vient d’obtenir son agrément pour être intégré à des traitements anti-obésité grâce à ses effets inhibiteurs d’appétit, mais ses effets sur les os des patient en surpoids qui ne souffrent pas de diabète de type 2 n’étaient pas connus jusqu’à ce jour », explique le Dr Eva Winning Jepsen de l’université de Copenhague.

Pour mener cette étude, l’équipe scientifique a observé 37 femmes qui avaient perdu jusqu’à 12 kg grâce à un régime hypocalorique. La moitié des participantes a reçu un traitement à base de liraglutide et l’autre moitié a suivi le même régime sans traitement hormonal.
En l’espace d’une année, l’équipe de chercheurs a aidé les femmes à garder leur poids de forme, d’après régime, en leur prodiguant régulièrement des conseils diététiques.
Si elles reprenaient du poids, par exemple, on leur conseillait de remplacer certains repas par des poudres de régime faibles en calories.

Au terme de l’année, toutes les participantes avaient réussi à ne pas reprendre leurs kilos initiaux, mais le groupe témoin avait réussi cela en remplaçant un repas par jour par des poudres de régime.

« Le groupe qui a reçu du liraglutide n’a pas eu à le faire, car ses membres avaient réussi à garder leur poids grâce à l’inhibition de leur appétit », a précisé à Relaxnews l’auteur de l’étude Signe Sorenson Torekov de l’université de Copenhague.

Le groupe qui a reçu le traitement hormonal n’a pas perdu de masse osseuse et des analyses sanguines ont montré qu’elles enregistraient un taux élevé de marqueurs de formation osseuse, produits par les cellules osseuses, donc une densité accrue de cette masse.

Il ressort de cette étude parue dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism que le groupe témoin, qui n’a pas reçu le traitement en parallèle de son régime, a enregistré une perte de masse osseuse.

« Les femmes ménopausées ont un risque accru d’ostéoporose et de fractures osseuse », précise le docteur Torekov. « Si elles essaient de perdre du poids et voient ainsi leur masse osseuse encore plus reculer, elles courent un risque encore plus grand. L’étude montre que les femmes en surpoids peuvent désormais perdre des kilos avec le liraglutide sans accroître leur risque de diminuer leur masse osseuse. »

Source : http://sante-medecine.commentcamarche.net/news/118694-un-traitement-pour-perdre-du-poids-sans-diminuer-sa-masse-osseuse   Publié le 18/06/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche