La télémédecine pour faciliter le suivi du diabète gestationnel

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

telemedecine diabete gestationnelDans la région brestoise, un programme de télémédecine, baptisé SUIDIA pour SUIvi du DIAbète, a été initié pour le suivi des femmes atteintes de diabète gestationnel. L’application SUIDIA permettait aux patientes d’entrer leur glycémie et/ou leurs doses d’insuline.

Ces données, stockées sur un serveur sécurisé, étaient transmises à l’équipe médicale, qui pouvait prodiguer à la patiente diverses informations :

  • L’analyse des résultats de la glycémie ;
  • L’adaptation des doses d’insuline ;
  • La conduite à tenir en cas d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie.

L’évaluation du programme a porté sur 99 femmes ayant bénéficié du programme et 98 femmes n’y ayant pas eu accès. Les résultats indiquent que la télémédecine ne majore pas les complications materno-fœtales imputables au diabète gestationnel, comme la pré-éclampsie. Elle est perçue comme un gain de temps à la fois pour les patientes et pour les professionnels de santé et permet également de limiter les déplacements des femmes enceintes. De plus, ce programme facilite la coopération entre les différents intervenants (gynécologues obstétriciens, sages-femmes, médecins libéraux). Au final, la télémédecine offre un accompagnement synonyme d’une amélioration de la prise en charge des femmes enceintes.

En parallèle de cette initiative brestoise, l’application MyDiabby, lancée en avril 2015, est actuellement le plus grand programme de télémédecine en France avec plus de 10 000 actes de télésurveillance chaque mois. Initialement destiné aux femmes atteintes de diabète gestationnel, cette plateforme est désormais accessible à tous les patients diabétiques, quel que soit le type de diabète.

A ce jour, 8 200 patientes ont été suivies avec MyDiabby et 500 professionnels de santé l’ont utilisé. Une étude clinique comparant la prise en charge traditionnelle du diabète gestationnel avec la prise en charge télémédicale par MyDiabby devrait prochainement être menée et permettra de vérifier si les résultats de l’expérience brestoise se confirment à l’échelle nationale.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche