Saidal : L’insuline produite à Constantine prochainement disponible sur le marché

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

L’insuline produite à Constantine sera prochainement disponible sur le marché national, a annoncé, vendredi à Vienne, un responsable du groupe pharmaceutique Saïdal.

Saidal : L'insuline produite à Constantine prochainement disponible sur le marchéDans le cadre du partenariat entre le groupe Saidal et les laboratoires danois Novo Nordisk, l’insuline produite à Constantine sera disponible prochainement sur le marché national, a déclaré à l’APS le directeur marketing du groupe Saïdal, Naili Saad-Eddine Yahia, en marge de la 50ème réunion annuelle de la session de l’Association européenne pour l’étude du diabète (EASD) qui se tient à Vienne du 15 au 19 septembre.

Il a affirmé, à cet effet, que son groupe accordait « une grande importance à l’amélioration de la prise en charge » des diabétiques en Algérie, soulignant que la participation de Saidal pour la première fois à cette rencontre internationale a pour objectif de prendre connaissance des dernières nouveautés scientifiques en matière de médicaments et d’équipements médicaux.

Le responsable a, d’autre part, salué la participation de 200 praticiens algériens de différentes spécialités liées à la prise en charge du diabète, des secteurs public et privé, à la réunion de l’EASD, ce qui leur a permis de connaître les nouveaux moyens utilisés dans le monde pour le traitement de cette maladie « sournoise ».

Plus d’une trentaine de multinationales spécialisées dans la production d’équipements médicaux ont présenté, lors d’une exposition organisée à cet effet, les dernières nouveautés dans le domaine de la prise en charge du diabète, dont des appareils électroniques permettant de détecter une éventuelle infection du pied diabétique, de nouveaux stylos d’insuline et des glucomètres.

Le diabète est essentiellement dû à des troubles dans la sécrétion de l’insuline par le pancréas, causant une hyperglycémie, ce qui nécessite l’injection de cette hormone pour stabiliser le taux de glycémie dans le corps du diabétique.

Des complications peuvent apparaître et toucher d’autres organes vitaux du diabétique, en raison de facteurs génétiques ou environnementaux.

10% de la population mondiale sont atteints de cette maladie (382 millions personnes), selon les données de la Fédération internationale du diabète pour l’année 2014. Ce chiffre pourrait atteindre les 600 millions de diabétiques en 2035.

Source : http://www.radioalgerie.dz/news/fr/article/20140919/13917.html       Publié le 19/09/2014

Recherche populaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche