Rétinopathie diabétique : Prévenir pour éviter la cécité

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Troisième cause de cécité après la Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et le glaucome, la rétinopathie diabétique constitue un sérieux problème de santé publique vu l’évolution du diabète au sein de la population algérienne. 10% des diabétiques ont des problèmes de vision, soulignent les spécialistes. Ils signalent que la détection et le traitement précoce de l’atteinte de la rétine permettraient de prévenir plus de 95% des baisses d’acuité visuelle chez les diabétiques.

 
	Le dépistage précoce permet de mieux traiter et améliorer l’acuité 
	visuelle

10 à 14% des diabétiques portent un œdème maculaire diabétique (OMD).

Lesquels sont tenu de consulter régulièrement des ophtalmologistes. Cette complication oculaire du diabète qui atteint la rétine risque de connaître une véritable flambée si des mesures de prévention, à savoir la lutte contre les facteurs  de risque notamment le diabète ne sont pas prises. Estimée à 2,9%  selon une enquête nationale sur les pathologies oculaires réalisée en 2008 par le ministère de la Santé, la maladie demeure encore peu diagnostiquée. «Les malades arrivent souvent chez nous en état de cécité.

Ce que l’on peut éviter si des examens réguliers sont effectués. C’est pourquoi nous disons qu’il est important et indispensable pour tout diabétique de consulter un ophtalmologiste juste après qu’un diabète a été diagnostiqué. Il est aussi important de savoir que seulement lorsque la glycémie dans le sang est équilibrée ainsi que les autres facteurs de risque qu’on arrive à traiter justement une rétinopathie diabétique. La personne atteinte de diabète ne doit pas attendre jusqu’à constater une baisse de la vue pour se rendre chez l’ophtalmologue.

Tous les diabétiques doivent être surveillés de façon plus fréquente pour éviter l’atteinte de la rétine», explique le Pr Benazouz Naïma, du service ophtalmologie à l’hôpital de Bab El Oued et d’insister sur un examen régulier de l’œil, à savoir le fond d’œil. Ce qui permettra de mener à bien les traitements indiqués qui sont généralement le laser, le traitement de référence, et les injections.

Pour la spécialiste, la rétinopathie se présente à plusieurs stades jusqu’à la forme sévère où peuvent se greffer à n’importe quel stade d’autres complications comme l’œdème maculaire diabétique (OMD). Un aspect de la rétinopathie qu’il faut prendre au sérieux, car il représente la principale complication ophtalmologique. Ce qui entraîne une baisse de l’acuité visuelle et les statistiques mondiales ont révélé qu’entre 10 à 14% des diabétiques portent un OMD. «Plus le diabète est ancré, plus la rétinopathie avance, plus le risque d’un OMD est important.

Les patients consultent tardivement après une baisse de l’acuité visuelle, soit ils sont diagnostiqués lors d’une consultation ophtalmologique, ou bien c’est le médecin traitant qui oriente le diabétique vers l’ophtalmologue pour évaluer l’état ophtalmologique. La vascularisation de la rétine reflète  la vascularisation de certains organes qui risquent d’être atteints, comme le rein et le cœur», explique le Pr Benazouz qui signale que la meilleure prévention de ces complications passe par l’équilibre du diabète et des facteurs de risques, notamment l’HTA, le taux de cholestérol, les triglycérides, etc.

Elle recommande ainsi un suivi régulier du patient diabétique, avec un examen ophtalmologique annuel. Quant au traitement de ces complications, le Pr Benazouz indique que la première ligne est l’équilibre glycémique, puis viennent des traitements locaux tels que le laser, la chirurgie et les injections. Ces dernières, indiquées particulièrement dans le cas d’OMD, ont un bénéfice visuel réel, mais ce n’est pas  un traitement  curatif.

Le Pr Benazouz signale que ces injections risquent de ne pas être bénéfiques si la maladie diabétique n’est pas équilibrée et de rappeler que 10% des patients présentent des résistances aux traitements. Pour elle, «le laser reste le traitement de référence pour la rétinopathie diabétique, mais il n’offre pas un bénéfice visuel réel comme les injections, on peut avoir une amélioration de l’acuité visuelle. Une prise en charge précoce d’une rétinopathie diabétique permet d’éviter à 90% des cas de cécité ou de malvoyance. C’est pourquoi un dépistage précoce de ces maladies est important», a-t-elle encore indiqué.

Une étude internationale sur la maladie en cours de réalisation

La rétinopathie diabétique et l’œdème maculaire diabétique (OMD) constituent les deux complications ophtalmologiques évitables. Sur le plan épidémiologique, très peu d’enquêtes ont été réalisées en Algérie. Les statistiques restent quand même très pauvres en la matière.

Une étude internationale menée à travers 40 pays dont l’Algérie par l’Académie américaine de médecine et sponsorisée par les laboratoires Bayer a pour objectif d’évaluer le niveau de sensibilisation, de prise en charge et de la qualité de vie des patients. Les résultats de l’enquête seront rendus publics en septembre prochain à l’occasion de la Journée mondiale de la vue.

Cette enquête menée par 96 médecins ophtalmologistes et diabétologues a donc concerné pour l’Algérie près d’une cinquantaine de patients diabétiques. Cette  enquête internationale permettra de mettre en lumière l’ampleur de ces complications évitables et qui pèsent lourdement sur le budget de l’Etat.

C’est pourquoi la nécessité urgente de la mise en place d’un programme national de santé publique au long cours et la prise en charge de cette maladie. Les spécialistes appellent à généraliser le dépistage systématique chez toute personne diabétique.

Un travail de sensibilisation au sein de la communauté médicale doit être fait, car la pathologie diabétique évolue et ses complications aussi. Comme il est important également de sensibiliser les patients et leurs familles pour consulter et prendre en charge précocement cette maladie.

Source : http://www.elwatan.com/hebdo/sante/retinopathie-diabetique-prevenir-pour-eviter-la-cecite-12-07-2015-299464_156.php    Publié le 12/07/2015

Recherche populaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche