Ramadan et diabète : il est temps de consulter!

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Le Ramadan approche, il est temps de s’y préparer, d’autant plus si l’on est diabétique. Cette maladie expose en effet à un risque accru de complications durant ce mois saint, raison pour laquelle il est nécessaire de prendre un maximum de précautions et de consulter son médecin traitant.

Diabète Ramadan L'Economiste Maghrébin

A cet effet, les laboratoires Novo Nordisk organisent une campagne de sensibilisation et de prévention, en collaboration avec l’Amicale des diabétologues de Tunisie et les professionnels de la santé, visant à prévenir les risques que court une personne diabétique pendant le mois sacré du Ramadan.

En plus d’être une pathologie silencieuse, le diabète est encore mal connu par ceux qui en souffrent, mais aussi du grand public. Découle de ce manque d’information des attitudes souvent non adaptées qui aboutissent à toutes sortes de complications et d’accidents.

D’après l’enquête IPSOS 2010 réalisée en Tunisie, 46% des personnes interrogées soutenaient l’idée qu’il est recommandé aux diabétiques de ne pas jeûner durant le mois de Ramadan, alors que 21% d’entre elles n’étaient pas d’accord . 33% des personnes interrogées ignoraient la nécessité de déterminer s’il est possible ou pas de jeûner chez les diabétiques. Une enquête internationale (EPIDIAR) a montré qu’un musulman (diabétique de type 2) sur huit jeûne durant le Ramadan.

Pourtant jeûner sans l’approbation de son médecin traitant expose le diabétique à toutes sortes de complications.  En effet, chez le diabétique, le risque d’hypoglycémie sévère est 7,5 fois plus important durant le ramadan, tandis que le risque d’hyperglycémie sévère ou d’acidocétose (qui se traduit par une acidification du sang) est cinq fois plus important.

Ces complications surviennent suite à des attitudes non adaptées. Croyant réduire le risque d’hypoglycémie, certains diabétiques n’hésitent pas à réduire de leur propre initiative leur dose d’insuline, ce qui les expose, par exemple, au risque d’hyperglycémie et d’acidocétose.

Pour toutes ces raisons, la préparation est fondamentale pour la prise en charge du diabète durant le Ramadan. Le médecin traitant pourra évaluer la possibilité de jeûner, prodiguer des conseils (en cas de possibilité de jeûne), tels que la fréquence des contrôles de la glycémie, et adapter le traitement de manière  individualisée.

L’objectif de cette campagne est de sensibiliser les patients, leur entourage, ainsi que les acteurs de santé publique sur les risques potentiels du jeûne pour les personnes diabétiques. C’est aussi une occasion de découvrir l’importance d’un accompagnement adapté avant, pendant, et après le mois du Ramadan.

A cet effet, des journées de sensibilisation et de dépistage seront organisées comme suit :

– Jeudi 14 et Vendredi 15 mai de 09h à 17h à l’avenue Habib Bourguiba, en face du théâtre Municipal.

– Samedi 23 et 30 mai 2015 au centre commercial Carrefour de 09h à 17h.

Des conseils éducationnels, thérapeutiques et nutritionnels y seront dispensés gratuitement pour tous les patients par des spécialistes du Diabète et de la Nutrition, soyez donc au rendez-vous !

Source : http://www.leconomistemaghrebin.com/2015/05/14/ramadan-diabete-consulter/  Publié le 14/05/2015

Recherche populaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche