Québécois à l’assaut du Pérou : Trois membres du groupe de 13 grimpeurs sont diabétiques

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Le défi est de taille pour les 13 partici­pants québécois qui sont au Pérou pour gravir deux montagnes imposantes au profit de l’Association régionale Les diabétiques de Québec.

Le Dr Pierre Filteau et France Martineau participent au Trek Pérou 2015, au profit de l’association Les diabétiques de Québec, dont Denis Martineau (au centre) est le directeur général.
Photo Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc – Le Dr Pierre Filteau et France Martineau participent au Trek Pérou 2015, au profit de l’association Les diabétiques de Québec, dont Denis Martineau (au centre) est le directeur général

Parmi eux, trois randonneurs relèveront un défi supplémentaire puisqu’ils sont atteints de diabète de type 1. C’est le cas du Dr Pierre Filteau, médecin de famille à Saint-Marc-des-Carrières et spécialiste du diabète, qui en est à sa première expérience de marche en haute altitude.

Le groupe est parti le 20 juillet et il sera de retour le 1er août.

Le mont Misti culmine à 5820 m d’altitude, tandis que le mont Chachani fait 6057 m. «Ce trek est pour moi un peu un retour aux sources, car j’ai passé un mois au Pérou il y a 30 ans, au cours d’une mission humanitaire», souligne le Dr Filteau, doyen de l’expédition, qui vit depuis 42 ans avec le diabète.

Entraînement rigoureux

À l’instar des autres participants, il s’est astreint à un entraînement rigoureux de plusieurs mois en prévision de ce voyage.

«À la fin d’une conférence que je donnais à Saint-Marc-des-Carrières sur l’importance du poids santé pour les diabétiques, mon père est venu me voir en me disant: “Tu ne mets pas en pratique ce que tu prônes.” J’avais 30 lb de trop! Je me suis pris en main. J’ai perdu 25 lb en un an et je suis passé d’en forme à très en forme», dit le Dr Filteau.

Il sera bien entouré durant l’ascension, car deux participants sont des médecins internistes spécialistes du diabète. Le Dr Claude Garceau exerce à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et la Dre Marie-Josée Dupuis, à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Message d’espoir

Plusieurs des participants ont amélioré de façon significative leur condition physique par la perte de poids et l’adhésion à de meilleures habitudes de vie.

«Certains ont arrêté de fumer ou diminué leur consommation d’alcool.

Ce trek est aussi un message d’espoir pour les personnes diabétiques», signale l’organisatrice de l’expédition, France Martineau.

Chaque participant devait amasser 8500 $, dont la moitié reviendra à l’association Les diabétiques de Québec, qui offre une gamme de services à ses 2500 membres moyennant une contribution annuelle de 20 $.

Source : http://www.journaldemontreal.com/2015/07/25/quebecois-a-lassaut-du-perou   Publié le 25/07/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche