Prévenir le diabète chez la femme enceinte

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Le diabète pendant la grossesse est un problème de santé publique parce qu’il a des conséquences sur la mère et sur l’enfant.
Comment permettre un meilleur dépistage ? Éléments de réponse avec l’analyse d’un spécialiste du CHU de Bordeaux.

© CC by Mika Razafimbelo via Flickr
© CC by Mika Razafimbelo via Flickr

Invité plateau : Pr Dominique DALLAY, chef du service de gynécologie-obstétrique et reproduction, groupe hospitalier Pellegrin, pôle d’obstétrique, reproduction et gynécologie – CHU de Bordeaux
Date de diffusion : Lundi 27 avril à 12H

Il existe 2 types de diabète :

  • Le diabète de type I, découvert le plus souvent au moment de l’adolescence, et nécessitant un traitement par INSULINE, la plupart des femmes porteuses d’un diabète de type I le savent avant leur grossesse et sont bien équilibrées,
  • Le diabète de type II, est lié souvent à l’obésité. Il survient en règle générale plus tardivement et peut être découvert pendant la grossesse.

Les conséquences :

Les 2 diabètes ont les mêmes conséquences in-utéro : Ils provoquent des malformations fœtales et ils entraînent la macrosomie (1) qui est susceptible de provoquer au moment de la naissance des complications pour l’accouchement en particulier la dystocie(2) des épaules.

La prise en charge :

Toutes les femmes diabétiques connues ou dépistées doivent bénéficier d’un suivi multidisciplinaire :
le diabétologue doit équilibrer le diabète,
l’obstétricien ou la sage-femme doit surveiller la grossesse en recherchant les complications éventuelles.

Le dépistage :

Toutes les femmes enceintes doivent bénéficier d’un test de dépistage du diabète. Il faut faire dès le premier trimestre un contrôle de la glycémie à jeun et/ou au début du 3ème trimestre un test de charge au glucose.

Aujourd’hui, les maternités s’engagent dans une politique de dépistage et de promotion de la santé dont un des objectifs  est le dépistage du diabète et de l’obésité, et leur prise en charge.

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/2015/04/27/le-diabete-chez-la-femme-enceinte-lundi-27-avril-12h-712975.html  Publié le 27/04/2015 /  Pr Dominique Dallay, Chef du service de gynécologie-obstétrique et reproduction, Groupe hospitalier Pellegrin, Centre Aliénor d’Aquitaine – CHU de Bordeaux

(1) La macrosomie fœtale est une condition médicale qui est définie par un poids d’un bébé à terme de plus de 4 000 g. Pendant la grossesse, les dimensions échographiques sont au-delà des valeurs normales maximales (97e percentile), en particulier le diamètre abdominal transverse (DAT) et la circonférence abdominale.
(2) La dystocie désigne la difficulté, essentiellement mécanique, qui peut survenir lors d’un accouchement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche