Nécessité d’un plan national de prise en charge du diabète

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

ALGER – La prise en charge de la maladie du diabète nécessite la mise en place d’un plan national à l’instar de celui inhérent au cancer, a plaidé mercredi à Alger, le Pr Karim Chaou, chef de service de chirurgie à l’hôpital Mustapha-Pacha d’Alger, souhaitant que la nouvelle loi sur la santé l’y intègre.

Nécessité d’un plan national de prise en charge du diabète

Photo-APS-Archives

Intervenant lors du 9ème séminaire sur « l’ulcère diabétique et sa prise en charge »,  le Pr Chaou, a relevé à ce propos, l’impact positif d’un tel plan sur la santé du  malade, ajoutant qu’il permettra notamment de prévenir les amputations, sachant qu’un tel acte chirurgical coûte en Europe entre 40.000 et 60.000 euros.

« En Algérie, ce type d’interventions n’est pas encore bien estimé, et il faut y associer, outre l’intervention, les coûts inhérents à la prise en charge postopératoire, les frais de l’arrêt de travail endossé par la Sécurité sociale, etc… », a ajouté le spécialiste, rappelant les chiffres évolutifs et « inquiétants » de la maladie de par le monde et en Algérie.

Il a insisté, par ailleurs, sur le volet de la formation dispensée au personnel médical et paramédical, suggérant notamment la programmation de plages horaires plus conséquentes en enseignement post-graduation.

Sur les quelques 4 millions de diabétiques recensés en Algérie, 200.000 sont porteurs d’un ulcère du pied, est-il rappelé. D’où la nécessité de la sensibilisation autour de la maladie, de ses différentes complications ainsi que des facteurs à risque y conduisant, ont relevé les différents intervenants lors de cette rencontre.

Le président de la Fédération nationale des associations des diabétiques, Noureddine Boucetta, a plaidé, de son côté, pour la prise en charge par les autorités compétentes des malades qui ne peuvent se faire rembourser le traitement indiqué à l’ulcération du pied diabétique, car non affiliée à la Sécurité sociale.

« Nous lançons un appel aux ministères concernés, notamment ceux de la Santé ainsi que de la Solidarité nationale, pour qu’ils trouvent une solution à ce problème auxquels nous sommes confrontés. Les malades présentant un pied diabétique ne peuvent pas accéder facilement aux soins et même si le traitement sera disponible au niveau des pharmacies, ils ne pourront l’acquérir », a déploré le représentant des diabétiques.

Cette rencontre a constitué l’occasion de lancer le concours  2014-2015 du meilleur article journalistique traitant d’une thématique liée au diabète, l’intérêt étant de relever le rôle des médias dans la sensibilisation autour de cette pathologie, ont expliqué les organisateurs.

Source : http://www.aps.dz/sante-sciences-tech/13751-n%C3%A9cessit%C3%A9-d%E2%80%99un-plan-national-de-prise-en-charge-du-diab%C3%A8te   Publié le 12/11/2014

Un commentaire pour “Nécessité d’un plan national de prise en charge du diabète

  1. Il il. Il faudrait pl.utot envisager un plan national de prevention du diabete

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche