Les apnées du sommeil interviennent dans le diabète

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Les apnées du sommeil, ou appelées généralement par les médecins « syndrome d’apnées du sommeil » est la survenue fréquente de pauses respiratoires durant le sommeil. Elles sont souvent favorisées par un surpoids et se traduisent par des épisodes répétés d’obstruction des conduits respiratoires de l’arrière gorge (1).


Les apnées du sommeil interviennent dans le diabète
(Les apnées du sommeil interviennent dans le diabète)

Conséquences des apnées du sommeil

Les conséquences d’un syndrome d’apnées du sommeil se répercutent le plus souvent au niveau cardiovasculaire. Mais il semblerait qu’elles interviennent également dans la survenue du diabète.

Des chercheurs de l’Université McGill au Québec se sont intéressés aux résultats d’un contrôle des apnées du sommeil sur le processus du diabète. Ils se sont penchés plus précisément sur le contrôle de celles-ci en cas de pré-diabète. Rappelons que le pré-diabète est une élévation anomale du taux de sucre dans le sang, mais pas à une hauteur permettant de déclarer un diabète.

L’étude, publiée dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine (2), a été menée sur un groupe d’adultes obèses ou en surpoids, et présentant un syndrome d’apnées du sommeil. La 1ère moitié a reçu un traitement par assistance respiratoire nocturne pendant 8h chaque nuit, appelée ventilation par pression positive continue (PPC), pendant que la 2ème moitié recevait un placebo. Les personnes étudiées vaquant à leurs occupations habituelles le reste de la journée.

Résultats de l’étude

Les résultats ont démontré que prendre en charge les apnées du sommeil dès le pré-diabète permettait de ralentir le processus de progression vers un diabète confirmé. En effet, il a été constaté chez les personnes ayant reçu le traitement par PPC une amélioration de certains éléments comme la pression artérielle, la glycémie, la résistance à l’insuline, ou encore une diminution de l’hormone de stress.

Les chercheurs concluent donc que la qualité du sommeil chez les pré-diabétiques est donc très importante. En effet, ils conseillent de placer les personnes pré-diabétiques sous ventilation nocturne par pression positive continue dès les premiers signes de syndrome d’apnées du sommeil. Ce comportement permettrait, d’après leurs conclusions, et celles d’études antérieures, de freiner la progression de la maladie vers un diabète confirmé, et rendre une meilleure qualité de vie aux malades. Précisons que les apnées du sommeil entraînent souvent chez les patients une somnolence diurne et un manque de concentration.

Bien entendu, ce traitement, outre l’amélioration au niveau du diabète, permet également une diminution des facteurs de risques concernant d’autres maladies comme les maladies cardiovasculaires.

Sources et références

(1) http://www.ameli-sante.fr/apnee-du-sommeil/definition-apnee-du-sommeil.html
(2) http://www.atsjournals.org/doi/abs/10.1164/rccm.201408-1564OC#.Vay8AtEw_IU

Au sujet de l’auteur de l’article

Secrétaire médicale, Ingrid SANCHEZ a une très bonne expérience du secteur de la santé. En effet, son parcours a été ponctué d’études dans un institut de soins infirmiers avant de se diriger dans le secrétariat médical. C’est une personne imaginative qui aime l’écriture.
Source : http://www.calculersonimc.fr/articles/324-les-apnees-du-sommeil-interviennent-dans-le-diabete    Publié le 22/07/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche