LE PRÉ-DIABETE : CE QU’IL FAUT SAVOIR

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Le diabète représente un très grave problème de santé dans les pays industrialisés, et les experts dans le domaine le définissent comme une véritable « épidémie », responsable de graves complications. Pour n’en citer que quelques-unes : accidents cardiovasculaires, insuffisance rénale, cécité, amputations et graves atteintes neurologiques. Selon les chiffres de l’Association Israélienne pour le diabète, en 2006 quelques 400 000 patients diabétiques étaient recensés dans le pays, environ 200 000 patients supplémentaires n’étaient pas encore diagnostiqués, et 400 000 autres personnes étaient atteintes d’un diabète latent (ou pré-diabète). Depuis, les chiffres n’ont cessé d’augmenter.

Afin de lutter contre le fléau, il est absolument nécessaire de diagnostiquer et de traiter les états pré-diabétiques dès qu’ils apparaissent.

Le » pré-diabète » est défini comme un état intermédiaire entre une glycémie (niveau du sucre dans le sang) normale et le diabète de type 2. La plupart des patients atteints de diabète de type 2 ont préalablement été dans un état pré-diabétique, et chaque année de 5 à 10% des personnes présentant un état pré-diabétique deviennent diabétiques. De plus, les complications du diabète peuvent être déjà présentes au stade de pré-diabète.

Le diagnostic repose sur 2 examens :

Le test de glycémie à jeun et le test d’hyperglycémie provoquée. Les valeurs de ces tests sont présentées dans le tableau* ci-dessous.

Dans quelles situations le dépistage d’un état pré-diabétique est-il recommandé ?

Il convient de vérifier la glycémie chez les personnes âgées de 45 ans et plus, dans le cas de surcharge pondérale, d’antécédents diabétiques familiaux, en présence de facteurs de risque cardiovasculaire comme l’hypercholestérolémie, et aussi chez les femmes ayant présenté un diabète durant la grossesse (diabète gestationnel). En plus de tous ces cas, le médecin traitant prescrira un test de glycémie chaque fois qu’il le jugera nécessaire.

Que faire pour traiter efficacement l’état pré-diabétique et éviter l’apparition du diabète ?

Etant donné tous les risques que cet état implique, il est primordial de mettre en place une stratégie thérapeutique efficace dès que le diagnostic est établi. Pour ce faire, il faut impérativement changer de style de vie, c’est-à-dire remplacer les habitudes alimentaires nuisibles par un régime basé sur des aliments à faible index glycémique, et perdre environ 5 à 10% de son poids. Une activité physique régulière, en moyenne 30 minutes par jour est également recommandée. Il convient aussi de prendre conseil avec son médecin afin de traiter les autres facteurs de risque cardiovasculaire éventuellement présents. Si l’on adopte ce nouveau mode de vie de façon permanente, on pourra éviter ou retarder l’apparition du diabète et les complications qui en résultent.

*Tableau

Diabète                    Pré-diabète                    Normal                    Test

?126mg/dL           100-125mg/dL             <100 mg/dL         Glycémie à jeun

?200mg/dL          140-199mg/dL              <140 mg/dL         Glycémie provoquée (2h, voie orale)

Source : http://www.leptithebdo.net                Publié le 30/08/2012

Recherche populaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche