Le bisphénol A augmente le risque de diabète après la grossesse

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

L’exposition au bisphénol A pendant la grossesse augmente les risques de développer un diabète chez la mère, des mois après la naissance, selon une étude.

Le bisphénol A augmente le risque de diabète après la grossesse
NICOLAS MESSYASZ/SIPA
Encore un nouvel effet néfaste du bisphénol A (BPA). L’exposition à ce perturbateur endocrinien pendant la grossesse augmente les risques pour la mère de prendre du poids et de développer un diabète au cours de sa vie. Ce sont les résultats d’une étude publiée dans la revue Endocrinology.

Les auteurs de ces travaux ont en effet voulu identifier les effets à long terme d’une exposition au BPA au cours de la grossesse. Pour ce faire, ils ont utilisé des souris enceintes, qu’ils ont divisées en plusieurs groupes et exposées à des doses variables de BPA. Après l’accouchement, les rongeurs ont subi des tests réguliers de tolérance au glucose, afin de mesurer leur capacité à métaboliser le sucre.

Or, quatre mois après la mise bas, les souris exposées au BPA ont effectivement montré des signes de mauvaise tolérance au glucose. En effet, une demi-heure après l’absorption de glucose, ces souris présentaient des taux de glucose supérieurs à ceux du groupe contrôle, qui n’a pas été exposé au BPA. Ce constat s’est à nouveau vérifié à six mois postpartum.

Sept mois après l’accouchement, les chercheurs ont examiné au microscope les cellules bêta pancréatiques des souris. Ces cellules sont en effet responsables de la production d’insuline. Les scientifiques ont observé chez les sujets exposés au BPA une réduction de la masse de ces cellules et une diminution des niveaux de sécrétion d’insuline. Ces souris avaient également un poids supérieur à celui des souris du groupe contrôle.

« Nos résultats suggèrent que la grossesse représente une nouvelle fenêtre de vulnérabilité pour les mères exposées au BPA », expliquent les auteurs. L’exposition au BPA peut avoir des effets à long terme pour la mère, y compris une prédisposition au surpoids, à des troubles métaboliques et au diabète ».

En France, le bisphénol A n’a plus droit de cité. Depuis le début de l’année, il est interdit dans les produits de consommation, les contenants alimentaires et les tickets de caisse.

Source : http://www.pourquoidocteur.fr/Le-bisphenol-A-augmente-le-risque-de-diabete-apres-la-grossesse-10258.html   Publié le 02/04/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche