[faits divers] Canet-en-Roussillon. Deux cents seringues jetées à la mer

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Des dizaines de seringues ont été retrouvées jeudi après-midi dans la mer à Canet-en-Roussillon. Elles avaient été jetées le matin dans le chenal qui relie l’étang de Canet à la Méditerranée par un homme souffrant de diabète et qui les utilisait pour tester sa glycémie.

Les seringues étaient destinées à tester la glycémie ./MaxPPP

Les seringues étaient destinées à tester la glycémie ./MaxPPP

Ce sont des baigneurs de Saint-Cyprien, qui dans l’après-midi ont signalé la présence de ces seringues qui avaient flotté en mer pendant plusieurs heures.

Aussitôt, les autorités de Canet et Saint-Cyprien ont interdit la baignade dans le secteur et sollicité un important dispositif de gendarmes et de pompiers pour récupérer les quelque deux cents seringues à la dérive.

De nouvelles reconnaissances ont été organisées hier matin pour vérifier que tout danger avait bien été écarté. La baignade a ainsi de nouveau été autorisée sur les plages de Canet et Saint-Cyprien.

Les seringues, de petits modèles servant à lire quotidiennement le taux de glycémie des personnes atteintes de diabète ne présentaient pas de danger de contamination. Mais leurs aiguilles, même fines, auraient pu blesser des baigneurs.

L’homme qui a jeté ses seringues a par ailleurs été identifié et interpellé. Jugé très fragile psychologiquement, il a été hospitalisé. Michel Saut l’adjoint au maire de Canet en charge de la sécurité a précisé sur France Bleu que cet individu «ne présente aucune maladie infectieuse.» Confirmation auprès du médecin régulateur du SAMU qui a indiqué que l’homme ne souffre d’aucune pathologie virale.

L’élu précise également n’avoir «pas eu connaissance de personnes qui aient été piquées» et rassure «tout danger est écarté.»

«Les services techniques des deux communes se sont mobilisés pour nettoyer, ces aiguilles flottent donc elles sont très visibles et ont pu être retrouvées facilement. Nous n’avons à déplorer aucun blessé» explique le directeur de cabinet du maire de Saint-Cyprien, Pierre-Marc Duffraisse.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/02/1928436-canet-en-roussillon-deux-cents-seringues-jetees-a-la-mer.html   Publié le 02/08/2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche