Excès de sodium : attention au diabète !

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Excès de sodium et diabèteUne nouvelle étude révèle que la consommation de sodium pourrait être liée à un risque accru chez l’adulte de développer un diabète de type 2 ou de type LADA.

Le diabète de type 2 représente 90% des cas de diabète et se caractérise par un taux de glucose sanguin anormalement élevé dû principalement à un phénomène de résistance à l’insuline.  Moins connu, le diabète LADA (Latent Auto-immune Diabetes in Adults) est quant à lui une forme de diabète de type 1 dans laquelle les cellules pancréatiques chargées de produire l’insuline sont détruites par le propre système immunitaire de l’organisme.

Une équipe de scientifiques vient de découvrir que chaque gramme de sodium supplémentaire consommé par jour augmenterait le risque de développer un diabète de type 2 ou un diabète LADA.

Pour mener à bien leurs recherches, les chercheurs se sont appuyés sur les données d’une étude des facteurs de risque de diabète de type 2 et LADA au sein de la population suédoise. Ils ont comparé 355 cas de LADA et 1136 cas de diabète de type 2 avec un groupe de 1379 personnes jouant le rôle de témoins.

Ils ont ainsi pu observer que pour chaque gramme de sodium supplémentaire consommé par jour (soit l’équivalent de 2,5 g de sel supplémentaire), cette consommation était associée à :

  • Une augmentation moyenne de 43% du risque de développer un diabète de type 2;
  • Une augmentation moyenne de 73% du risque de développer un diabète de type LADA.

Pour les auteurs de l’étude, le lien entre la consommation de sodium et la survenue du diabète de type 2 est avéré. De même que le lien entre la consommation de sodium et le risque de développer un diabète de type LADA, particulièrement chez les personnes portant déjà un risque génétique significatif de diabète (génotype HLA de haut risque).

Prochaine étape pour les auteurs ? Mener une nouvelle étude évaluant l’impact d’une consommation réduite en sel dans la prévention du diabète de type 2 et de type LADA.

La solution est peut-être dans notre assiette !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche