Diabète : Sanofi accélère en Allemagne

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Le groupe a investi 75 millions d’euros dans une nouvelle ligne de production.

En Allemagne, Sanofi ne lésine pas sur les investissements dans le domaine du diabète. A Höchst, dans la banlieue de Francfort, l’ambiance était jeudi à la fête dans la grande tente installée au sein du premier complexe industriel de Sanofi dans le monde.

La chancelière allemande, Angela Merkel, s’y est déplacée pour l’inauguration d’un nouveau bâtiment high-tech destiné à la production d’une nouvelle insuline, baptisée « Toujeo ». « Nous pouvons nous réjouir de voir Francfort continuer d’occuper une place importante au sein de Sanofi », a déclaré la dirigeante allemande au sortir de sa visite.

La nouvelle unité de production, aux parois de verre et organisée en milieu stérile, aura coûté 75 millions d’euros et nécessité trois ans de chantier. Des dizaines de millions de doses d’insuline vont en sortir chaque année, pour traiter environ 6 millions de patients. Olivier Brandicourt, le nouveau patron de Sanofi, a de son côté rappelé que 1,2 milliard d’euros ont été investis en dix ans sur le site au bord du Main.

La référence décennale n’était pas choisie par hasard. Elle coïncide avec la reprise du groupe franco-allemand Aventis par Sanofi en 2004. Si le traumatisme est resté depuis dans les têtes, côté allemand, les investissements consentis depuis sur le site sont allés de pair avec des créations d’emplois, quand la France en était à tailler dans ses effectifs.

Recrutements

L’unité de production a entraîné 120 embauches (pharmaciens, ingénieurs, électroniciens…) parmi 500 réalisées ces dernières années sur le site. D’autres recrutements doivent intervenir d’ici à 2018, affirme Sanofi, la presse évoquant un total de 1.000 sur quatre ans.

Le site entretient une histoire de 90 ans avec l’insuline. Le premier traitement a été présenté en 1923, et valut le prix Nobel de médecine à ses inventeurs. Aujourd’hui, le dernier-né, Toujeo, avec sa formule plus concentrée, doit remplacer le Lantus, un produit phare de Sanofi qui est fabriqué à Francfort, et dont les brevets sont arrivés à échéance aux Etats-Unis.

Source : http://www.lesechos.fr/journal20150529/lec2_industrie_et_services/02196577417-diabete-sanofi-accelere-en-allemagne-1123431.php   Publié le 29/05/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche