Diabète : Pourquoi il est urgent d’agir

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Toutes les 6 secondes, une personne meurt du diabète1. En 2013 on estimait à 382 millions le nombre de personnes atteintes de diabète dans le monde. Les projections ne sont guère optimistes puisque, en 2035, ce chiffre pourrait atteindre les 592 millions, soit 3 nouveaux cas toutes les 10 secondes1. Ces chiffres éloquents appellent des actions immédiates. Le 26 février 2015, Sanofi s’est joint à l’initiative de l’ITU (International Telecommunication Union) en collaboration avec l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), “Be He@lthy Be Mobile”.

Les chiffres du diabète dans le monde en 2013
LE DIABÈTE, UN ENJEU DE SANTÉ PUBLIQUE

Contrairement à une idée reçue, le diabète n’est pas une maladie “de riche”. La majorité des personnes atteintes de diabète vivent ou vivront dans les pays à faible ou moyen revenu. L’épidémie est galopante dans certaines régions du monde comme, par exemple au Moyen-Orient, en Afrique Subsaharienne ou encore en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique. Dans ces régions, de nombreux pays connaissent un développement économique rapide accompagné d’un vieillissement de la population, d’une urbanisation importante, de modifications des habitudes alimentaires et d’une augmentation de la sédentarité.

Ces changements de mode de vie ont pour corollaire une progression de l’obésité et du diabète qui devient une cause importante de décès dans le monde. Dans tous les pays, qu’il soit non diagnostiqué ou mal contrôlé, le diabète peut provoquer des complications majeures et une mortalité précoce. En 2013, on estime à plus de 5 millions le nombre de décès imputables au diabète, soit 8,4 % de la mortalité mondiale, toutes causes confondues, pour les personnes âgées de 20 à 79 ans1.

Quant au fardeau financier pour les états, il est lourd à supporter : près de 548 milliards de dollars en dépenses de santé soit 11 % des dépenses totales dans le monde en 20131.

SANOFI, ACTEUR ENGAGÉ ET VECTEUR D’ESPOIR

L’initiative « Be He@lthy Be Mobile« , que Sanofi vient de rejoindre, a été lancée en 2012 par l’ITU en collaboration avec l’OMS. Son objectif est l’utilisation de la téléphonie mobile dans la prévention et le traitement des maladies non-transmissibles, en particulier le diabète et ses complications. Avec le programme mDiabetes, initié au Sénégal, Sanofi devient un partenaire stratégique de l’ITU. mDiabetes a pour but de déployer des stratégies de « e-santé » en faveur des personnes vivant avec le diabète notamment par l’accès à des sessions de formation pour professionnels de santé.

Le Groupe participe activement à la prévention, une démarche nécessaire pour ralentir l’épidémie. Les programmes de sensibilisation et d’éducationsont élaborés en partenariat avec les autorités de santé locales et les associations de patients. Ces programmes, par exemple en Turquie, participent aussi à la lutte contre la discrimination à laquelle les personnes atteintes de diabète peuvent être confrontés.

Par ailleurs, pour favoriser l’accès aux soins, Sanofi propose aux patients à faible ou moyen revenu, des solutions à prix abordables : le stylo AllStar® est développé spécialement pour les patients souffrant de diabète dans les pays émergents. Il est fabriqué et distribué en Inde, un pays qui totalisait, en 2013, 65 millions de diabétiques1-3 et disponible dans de nombreux autres pays.

Sanofi se mobilise également pour proposer différents types de traitements – oraux, injectables ou inhalables – et, au-delà, pour une meilleure gestion du diabète, des appareils de mesure de la glycémie et des applications mobiles d’auto-surveillance. Une véritable panoplie de solutions4 intégrées et personnalisées qui tiennent compte des besoins diversifiés et complexes des personnes vivant avec le diabète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche