Diabète : le périlleux passage des soins pédiatriques aux soins adultes

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Prise en charge des diabétiques lors du passage dans le service adultesÀ l’occasion du passage dans le service des adultes, un jeune souffrant de diabète de type 1 sur trois décroche. Une situation qui n’est pas inéluctable selon les chercheurs.

Une étude canadienne a prouvé l’intérêt d’un programme de transition structuré. Les jeunes étaient suivis par une sorte d’éducateur spécialisé en diabète qui leur prodiguait aides et conseils. Les résultats de l’enquête ont démontré qu’ils étaient sensiblement plus observants au niveau des visites, et moins stressés.

A savoir ! Cet accompagnement se révèle d’autant plus important qu’un passage réussi aux soins adultes est prédictif d’un meilleur contrôle glycémique dans les années qui vont suivre.

Une autre étude s’est penchée sur les sms ! 300 ados (âge moyen 15 ans, moyenne d’HbA1c 8.5%) y ont participé. Ils étaient séparés en 4 groupes, recevant au choix :

  1. Des sms de rappel de contrôle de glycémie (maximum 4 par jour), avec demande de réponse indiquant leur taux de sucre ;
  2. Cinq modules d’apprentissage à l’auto-gestion du diabète ;
  3. Les sms + les modules ;
  4. Aucun message.

L’étude a démontré que les adolescents recevant des rappels de contrôle de glycémie par texto, et y répondant, voyait leur diabète mieux contrôlé au bout de un an (HbA1c passant à 8,1%).

Ou quand l’addiction au portable est bonne pour la gestion du diabète…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche