Diabète : que manger en cas d’hypoglycémie ?

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

HypoglycémieL’hypoglycémie est une complication fréquente et redoutée de l’insulinothérapie ou des sulfamides hypoglycémiants. Elle correspond à un taux de sucre sanguin inférieur à 0.7 g/l ou 4 mmol/l. Certaines situations peuvent favoriser son apparition :

  • Un repas retardé ;
  • Une consommation d’alcool ;
  • Une activité physique intense ;
  • Un médicament qui agit la nuit.


Lorsque l’organisme est en hypoglycémie, le cerveau a tendance à envoyer des signaux de faim intenses pouvant amener à une surconsommation de sucre, ce qui aurait pour effet de créer une hyperglycémie réactionnelle. Lorsque la glycémie passe sous la barre des 0.7 g/l, le diabétique doit en effet consommer du sucre, mais pas n’importe comment. La quantité à absorber est de 15 g, ce qui correspond à :

  • 4 morceaux de sucre blanc ;
  • Un verre (15 cl) de jus d’orange ou de soda (non light) ;
  • 1 cuillérée à soupe de confiture ou de miel.

A savoir ! Si le patient est trop faible pour se « resucrer » seul, l’entourage devra apporter son aide pour l’alimenter rapidement. Par contre, si le malade est inconscient, il ne faut surtout pas essayer de le faire manger, mais composer le 15 pour une prise en charge en urgence.

15 g de sucre permettent généralement d’augmenter le taux sanguin de glucose d’un peu plus de 2 mmol. Au bout de 15 minutes, il est cependant conseillé de recontrôler sa glycémie. Si celle-ci n’est pas redevenue normale, il faudra reprendre 15 g de sucre.

Isabelle V., journaliste scientifique.

Recherche populaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche