Diabète : les nouveaux traitements n’affectent pas le cœur

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Pas de risque cardiovasculaire, peu d’hypoglycémies, mais des nausées. Une grande étude livre ses résultats sur la sécurité du lixisénatide, nouvel antidiabétique injectable.

E. M. Welch / Rex Featu/REX/SIPA

Les nouveaux traitements du diabète sont sûrs pour le cœur et les artères. Le lixisénatide, un antidiabétique autorisé en Europe depuis 2013, n’augmente pas le risque cardiovasculaire des patients sous traitement. Les résultats de la grande étude internationale ELIXA, ont été présentés au Congrès annuel de l’Association américaine du diabète (ADA), qui se tient à Boston (Massachussetts, Etats-Unis), du 5 au 9 juin. Deux ans après sa mise sur le marché européen, le médicament a prouvé son innocuité face à un placebo.

Les agonistes du GLP-1 sont de nouveaux traitements injectables du diabète de type 2. Ils réduisent la glycémie en stimulant la production d’insuline. Parmi eux, le lixisénatide, commercialisé par Sanofi. Le laboratoire français a mené une étude dans 49 pays, auprès de 6 000 patients récemment hospitalisés pour une crise cardiaque ou un accident coronaire. En complément du traitement standard, certains ont pris du lixisénatide, les autres un placebo. « Beaucoup de patients dans le monde prennent cette classe de médicaments pour contrôler leur glycémie », a souligné Marc Pfeffer, de l’Ecole de médecine de Harvard (Boston, Massachussetts) lors du symposium consacré à ce médicament.

Marc Pfeffer,principal auteur de l’étude ELIXA : « Le lixisénatide est-il sûr du point de vue cardiovasculaire dans un groupe de patients à haut risque ? Notre réponse est oui. »

Limiter le risque cardiovasculaire est crucial chez les patients diabétiques, qui sont deux fois plus à risque que les personnes en bonne santé.

Nausées et vomissements

Le lixisénatide est utilisé en deuxième ligne, lorsque les antidiabétiques classiques ne suffisent pas à réduire la glycémie. Le deuxième objectif est donc de s’assurer que le traitement n’augmente pas le risque d’hypoglycémie. Là encore, comme pour le risque de cancer, l’étude s’est montrée rassurante.

Marc Pfeffer : « Concernant les maladies pancréatiques, il y a eu très peu d’événements. Nous n’avons pas vu de signal négatif concernant les pancréatites ou le cancer du pancréas. »

En revanche les patients sous lixisénatide ont signalé plus de nausées et de vomissements que ceux sous placebo. Un effet secondaire courant qui peut entraîner un arrêt du traitement.

Source : http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/11051-Diabete-les-nouveaux-traitements-n-affectent-pas-le-coeur  Publié le 09/06/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche