Diabète gestationnel : les taux

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Le diabète gestationnel est un taux de sucre dans le sang (aussi appelé glycémie) trop élevé chez une femme enceinte qui en temps normal n’est pas diabétique. Cette pathologie pouvant apparaitre chez toutes les femmes enceintes non diabétiques, plusieurs examens sanguins et urinaires doivent être réalisés chaque mois durant toute la grossesse.

Le taux de glycémie à jeun en cas de diabète gestationnel 

La glycémie à jeun permet de savoir si l’organisme arrive à se servir du sucre apporté par l’alimentation et présent dans le sang. S’il n’arrive pas à s’en servir et donc que l’insuline n’arrive pas à faire entrer ce sucre dans les cellules, le taux de sucre dans le sang va être trop élevé, c’est-à-dire au-delà de 1,10 g de sucre par litre de sang. S’il arrive à s’en servir mais n’arrive pas à puiser dans ses réserves ensuite pour faire face à un manque de nourriture normale (le jeûne de la nuit par exemple), la glycémie sera trop basse (inférieure à 0,80g/L). On considère qu’il y a un diabète gestationnel si la glycémie à jeun est supérieure à 1,2g/L.

Les taux de sucre et de corps cétoniques dans les urines comme repères du diabète gestationnel 

Lorsque le taux de glycémie est trop élevé, les reins vont filtrer le sang pour éliminer le maximum de sucre. Il va donc y avoir du sucre dans les urines ce qui n’est pas une situation normale. De plus, si le corps n’arrive plus à utiliser le sucre présent dans le sang, il va se servir d’autres éléments (des graisses notamment), qu’il va utiliser pour alimenter les cellules. Lors de cette utilisation, il va former un produit de dégradation nommé corps cétonique qui va être éliminé dans les urines. C’est pour rechercher ce sucre et ces corps cétoniques qu’une analyse d’urine est effectuée systématiquement tous les mois chez les femmes enceintes.

Le test de O’ Sullivan pour vérifier la variabilité du taux de sucre en cas de suspicion d’un diabète gestationnel 

Lorsque le médecin suspecte un diabète gestationnel mais que la glycémie à jeun est normale, il peut demander à ce qu’un test de O’ Sullivan soit effectué. Il s’agit d’une série de prises de sang réalisées juste avant la prise d’une quantité définie de sucre puis à intervalles stricts (20 minutes, 1 heure, 2 heures). L’objectif est de savoir à quel rythme le corps est capable d’utiliser le sucre disponible dans le sang et de déterminer ainsi s’il y a un risque de diabète ou non.
Source : http://www.medisite.fr/diabete-diabete-gestationnel-les-taux.820057.60.html   Publié le 18/03/2015

Recherche populaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche