DIABÈTE: C’est aussi un risque accru de 35% de décès

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Ce grand audit britannique, le plus large à être mené dans le monde sur les patients atteints de diabète, permet de mesurer l’efficacité des soins et des lignes directrices. Ses conclusions, publiées dans le British Medical Journal, sont sans appel. Les patients diabétiques encourent un risque de décès d’un tiers plus élevé – vs les personnes sans diabète. En cause, toujours, un contrôle insuffisant de la glycémie.

Ce risque de décès d’un tiers plus élevé chez les personnes atteintes de diabète a été évalué pour l’Angleterre et le Pays de Galles, cependant sa base de données est telle qu’on ne peut que généraliser ses résultats globaux.

Ainsi, l’étude constate 23.986 décès prématurés survenus chez des patients diabétiques en population générale en 2013, ce qui représente un risque de mortalité accru de 34,4%.

  • Les patients atteints de diabète de type 1 présentent le risque le plus élevé, accru de 131% vs les personnes en bonne santé,
  • les diabétiques de type 2, un risque de 32,0% plus élevé qu’en population générale.

En cause, selon ce rapport, la forte prévalence des complications chez les personnes atteintes de diabète, dont, angine de poitrine, accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde ou insuffisance cardiaque :

  • Ainsi, les personnes diabétiques représentent environ 20% des admissions à l’hôpital.
  • Ainsi, les personnes diabétiques sont :

–         139% plus susceptibles d’être admises à l’hôpital avec une angine de poitrine,

–         94% plus susceptibles d’être admises à l’hôpital pour infarctus du myocarde.

–         126% – pour insuffisance cardiaque,

–         63% pour un AVC.

  • Enfin, le taux d’amputation est 4 fois plus élevé chez ces patients.

Cibler la prévention sur l’insuffisance cardiaque : En conclusion, les données mettent en avant des taux extrêmement élevés de complications pour les patients diabétiques conduisant à une augmentation des hospitalisations et de la mortalité. Les implications sont les mêmes quel que soit le pays : Des efforts particuliers doivent encore pouvoir améliorer la prévention et le traitement de l’insuffisance cardiaque, car c’est la complication la plus fréquente du diabète et le motif majeur d’hospitalisation, avec près de 40% des jours d’hospitalisation.

Source : http://www.santelog.com/news/diabete/diabete-il-entraine-un-risque-accru-de-35-de-deces_13548_lirelasuite.htm   Publié le 11/02/2045  /BMJ 2015; /350: h529 January 2015 People with diabetes have one third higher mortality risk than general population, audit shows et Health and Social Care Information Centre. National Diabetes Audit 2012-2013. Report 2: complications and mortality

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche