Ces maladies qu’une mauvaise hygiène dentaire peut provoquer

Pensez à laisser un commentaire, une surprise vous attend !

Afin de démontrer les risques induits par un déficit d’hygiène dentaire, un documentaire de la BBC a demandé à un médecin britannique d’arrêter de se laver les dents pendant deux semaines. Les conséquences se sont révélées plus importantes que prévues.

Atlantico : Pendant cette période de deux semaines sans brossage de dents, le cobaye volontaire a développé une infection sévère des gencives, faisant craindre une perte de dents. Est-ce là un phénomène courant en cas de déficit d’hygiène ? Avec quel risques pour les dents ?

Harold Lhermite (chirurgien-dentiste): Le phénomène le plus courant lorsque l’hygiène bucco-dentaire est négligée, voire comme c’est le cas ici, devenue inexistante, est l’apparition d’une gingivite (inflammation de la gencive) suivie éventuellement d’une parodontite (destruction des tissus de soutien de la dent, notamment l’os).
Ces deux états pathologiques sont dus à l’accumulation de bactéries pathogènes qui infectent les tissus parodontaux : gencives, ligament alvéolo-dentaire et os.

Si la gingivite est totalement réversible, une fois l’hygiène retrouvée et un nettoyage prophylactique professionnel réalisé, la parodontite, elle, ne l’est pas. L’os perdu ne se reconstruira plus jamais.

On comprend aisément qu’un déficit d’hygiène buccale peut, dans une frange non négligeable de la population, engendrer une perte osseuse (associée à une rétractation des gencives et l’exposition disgracieuse des racines des dents). Si elle n’est pas prise en charge par un professionnel de la médecine dentaire, la destruction de l’os va entrainer la mobilité des dents puis à terme leur perte pure et simple.

Plus inquiétant encore, après avoir fait quelques tests, le cobaye s’est aperçu que l’infection gingivale s’était généralisée à tout son organisme. Son système immunitaire s’est donc grandement affaibli. Développer une inflammation chronique de la gencive, par manque d’hygiène, peut donc se révéler dangereux pour tout le corps humain ?

La relation entre santé buccale et santé systémique n’est pas un fait nouveau. Hunter W. (1910),au début du siècle, avait déjà évoqué la théorie de l’infection focale (i.e : à distance du foyer infectieux d’origine).

Par ailleurs au cours des dernières années, des études épidémiologiques ont réintroduit l’association entre infections orales plus particulièrement parodontales et maladies générales

La réponse à votre question est donc OUI, le manque d’hygiène bucco-dentaire peut, dans certains cas, avoir des impacts plus généraux sur le corps humain et ne pas se limiter à la sphère orale.

Plusieurs études se sont intéressées aux liens entre le manque d’hygiène dentaire et le développement de maladies graves, tels que le diabète de type 2, les cancers ou Al Zheimer. Quelle est la nature de ces liens ? D’autres maladies graves sont-elles concernées ?

En ce qui concerne le diabète de type 2 le lien est bien connu et établi par des études sérieuses, notamment celle de LOË de 1993. Il a établi que la parodontite pouvait être considérée comme l’une des complications du diabète car elle empêche le bon contrôle par le patient de sa glycémie. Une prise en charge par un médecin et un dentiste est donc indispensable.

Pour ce qui est des cancers, des études doivent encore être menées pour établir d’éventuels liens sérieux avec la maladie parodontale. Cependant, quelques études semblent indiquer qu’être atteint de parodontite augmente de manière non-négligeable le risque de cancers (notamment ceux du pancréas, des reins et des poumons)

La maladie d’Al Zheimer pourrait également être plus facilement développée chez des sujets présentant une parodontite non prise en charge(à confirmer par d’autres études).

Oui, il existe d’autres maladies graves qui sont concernées par le manque d’hygiène bucco-dentaire et/ou le développement d’une parodontite (même des personnes ayant une excellente hygiène peuvent parfois développer cette dernière !!) :

Certaines maladies cardio-vasculaires : avec un risque de mortalité (Risque dit d’Osler)

– Lien avec l’ostéoporose

– Possibles complications à l’accouchement et de prématurités

– Certaines maladies respiratoires (en association avec le tabagisme)

– Les atteintes par rhumatismes telles que la polyarthrite rhumatoïde

– Les ulcères gastriques et/ou duodénaux (précurseurs de certains cancers)

Le lien entre la santé buccale, notamment celle des gencives, et la santé globale du corps humain est-il donc direct ?
Dès lors comment se prémunir contre toute dégradation de cette santé ?

Il apparaît clair avec ce qui précède qu’il existe un lien direct entre santé bucco-dentaire et maladies systémiques.

S’en prémunir est passe tout d’abord par une hygiène bucco-dentaire irréprochable en éliminant, au moins 3 fois par jour (idéalement après chaque prise alimentaire), la plaque dentaire qui est le précurseur des diverses maladies de la gencive puis de l’os. En effet, c’est cette plaque qui contient les bactéries responsables des parodontites.

Ensuite d’effectuer des contrôles réguliers annuels chez son dentiste traitant.

Enfin, plus globalement, il faut avoir une bonne hygiène de vie : manger de manière équilibrée, avoir une activité physique régulière, ne pas fumer, ne pas boire d’alcool (ou du moins modérément : par exemple 2 verres de vin par jour).

Comprenons tout de même qu’il y existe une telle disparité génétique au sein de la population humaine que certaines personnes ne présentant aucun déficit d’hygiène pourront malgré tout être atteintes par la maladie parodontale (dû à un déficit immunitaire souvent associé à un grand stress).

Source : http://www.atlantico.fr/decryptage/ces-maladies-qu-mauvaise-hygiene-dentaire-peut-provoquer-harold-lhermite-2177775.html/page/0/1   Publié le 05/06/2015

Recherche populaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette cases pour choisir votre article

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche